Il y a 30 notes dans les archives du XIX ème Siècle.


Le critère de recherche était: [testaments]

Note(s)
Note N° : 6
14-07-1811, Jean Baptiste Blain, N°84 N° 6- 85- 10 Testament de Monsieur Pierre-Toussaint Durand-Maillane Pierre-Toussaint Durand-Maillane ... lègue ..... à Joseph Durand, clerc tonsuré, actuellement dans le cours de sa logique au grand séminaire d'Aix, fils de Claude Durand de la commune d'Eyragues, descendant, comme moy, la ligne directe de Pierre Durand pourvu de la charge de viguier de Tarascon par le Roi François premier l'an quinze cente quarante un ... sa bibliothèque, antiquailles, planches ..... à Jean Durand, frère puiné dudit Joseph ... son mas de Maillane ..... ... cassant, révoquant et annullant tous les autres testaments et autres actes de dernières volontés que je puis avoir fait et, expressément, celui fait avant la publication du code Napoléon, devant Monsieur Barne, notaire à Tarascon, en sa datte .....
Note N° : 7
23-12-1813, Jean Baptiste Blain, N°148 N° 7- 95- 8 Testament de Mr Pierre-Toussaint Durand-Maillane Mr Pierre-Toussaint Durand-Maillane ... lègue ..... à Sieur Denis Marie Pellissier, son neveu ... sa bibliothèque ... sauf ceux dans la caisse blanche, avec tous les volumes pour leurs preuves, dont je déclare faire Monsieur Soulier, mon ami, dépositaire, pour leur impression, dont je veux que le produit se partage ..... légataire universel, Toussaint André Pellissier, son filleul ..... (le leg à Jean Durand est supprimé, l'ayant reçu en dotation dans son contrat de mariage du 03-08-1813, notaire J.B. Blain)
Note N° : 11
09-12-1826, Joseph Dominique Seytour, N°245 N° 11- 124- 14 Dépôt de deux testaments olographes de Me François Teissier ... a comparu Me André-Marie-Flavien Teissier, aussi notaire à la résidence de cette même ville, lequel nous a exposé que feu Me François Teissier, son père, ancien notaire dudit Saint Remy, y est décédé le 24-11-1826, après avoir fait deux testaments dans la forme olographe, le premier à la date du 09-11-1819 et le second à celle du 05-05-1824 ... le tribunal de première instance de Tarascon a ordonné leur dépot entre les mains de Me Joseph-Dominique Seytour, pour être mis dans ses écritures ..... ... je lègue à mon épouse Marie-Elizabet Charles, la jouissance du domaine apellé le mas de Bigault, composé de tous les biens que j'ai acquis à diverses époques et réunis dans la même exploitation aux sections de Vinos, de Thuillière Vieille et toutes autres dans cette partie du territoire de Saint Remy, moyennant quoi mon épouse sera tenue d'acquitter annuellement les arrérages de deux rentes dont ce domaine est grevé, l'une envers le séminaire d'Aix, l'autre envers l'hoirie de Me Durand-Maillanne ..... ... je lègue à André-Marie-Flavien Teissier, à Eugène-Marie-François de Sale Teissier, à Antoine-Marie-Marcel Teissier et à Louis-Stanislas-François-Xavier Teissier, mes 4 garçons ......
Note N° : 17
13-12-1815, Jean Baptiste Blain, N°142 N° 17- 188- 11 Transcription et dépôt du testament de Dlle Louise Bourdelon ... a comparu, Dame Jeanne Tournatory, veuve n'exerçant aucune profession, de Sieur François Vital Jauffret, domicilliée en ladite ville de Saint Remy, laquelle ... nous a exposé qu'elle a été instruite que la Dame Louise Bourdelon, sa mère, épouse du Sieur Louis Tournatory, son père, décédée en ladite ville de Saint Remy, le 16-11-1815, avait fait un testament olographe qu'il avait déposé entre les mains dudit Me Blain ..... d'où transcription dudit testament du 12-02-1810 : Je soussignée, Louise Bourdelon, épouse de Louis Tournatory de cette ville de Saint Remy ... lègue ... au Sieur Louis Tournatory, mon mary ..... héritières généralles et universelles, Jeanne Tournatory et Marie-Honorée Tournatory, mes deux filles et dudit Sieur Tournatory, mon mary, la première veuve de feu Sieur Geoffroit, et la seconde femme du Sieur Seitour, notaire .....
Note N° : 18
22-12-1830, Jean Joseph Rouget, N°154 N° 18- 199- 12 Testament de Marie Honorée Tournatory, épouse Seytour ... a été présente, Dame Marie-Honorée Tournatory, sans profession, épouse de Sieur Joseph-Dominique Seytour, ancien notaire, demeurant et domiciliée avec son dit mari en ladite ville de Saint Remy, laquelle ... lègue à Louis Frédéric Seytour, mon fils, demeurant et domicilié à Cavaillon ..... à Joseph Aimé Seytour, mon petit fils, enfant à feu Louis Joseph Seytour, mon fils ainé, et de la Dame Fanny Estrine, sa veuve, demeurant à Saint Remy héritiers et légataires universels : Louis-Frédéric Seytour, mon fils, Joseph-Aimé Seytour, mon petit fils, Thérèse-Françoise Seytour, ma fille, femme du Sieur Brusset, demeurant à Avignon, et mes deux petites filles, collectivement, Catherine-Joséphine et Catherine-Thérèse Tourame, soeurs, filles de défunte Fortunée-Eugénie-Balsamine Seytour, ma fille ainée, et de défunt Sieur Joseph-Jacques Tourame, son mari, en leur vivant demeurant à Saint Remy ..... (suit l'inventaire et évaluation de ses biens)
Note N° : 25
09-06-1820, Gaspard Félix Blanc, N°138 N° 25- 265- 8 Enregistrement du testament de Jean-Baptiste Blain Testament mistique et solemnel du 31-05-1820 ... je lègue à chacun des trois enfans du Sieur Joseph Léon Cloud Blain, légiste et propriétaire foncier de cette ville, fils unique du Sieur Pierre Blain, pharmacien, lesquels enfans sont apelés Sieurs Antoine-Appollinaire Blain, Cazimir Blain et Dlle Anne-Françoise-Pétronille Blain ..... héritier et légataire universel, ledit Sieur Joseph-Léon-Cloud Blain, fils dudit Sieur Pierre Blain, pharmacien, et père de mes trois légataires particuliers .....
Note N° : 39
02-02-1810, Joseph Dominique Seytour, N°32 N° 39- 416- 8 Testament de Sieur Paul Henri Mercurin ... a comparu en personne, Me Paul-Henri Mercurin, ainé, notaire à la résidence de la commune de Graveson ... lequel ... lègue à Paul Henri Mercurin et à Laurent Honoré Mercurin, mes deux fils mâles nés de mon mariage avec Dame Margueritte Ponson ... je nomme Pierre-François Mercurin, mon frère, demeurant à Graveson, conseil spécial de ma ditte épouse dans la tutelle qu'elle pourra avoir ..... je nomme mes héritiers universels ... lesdits Paul-Henri Mercurin et Laurent-Honoré Mercurin, mes deux fils, et encore, Margueritte, Henriette, Julie, Victoire et Françoise Mercurin, mes 5 filles nées de mon mariage avec laditte Dame Ponson ....
Note N° : 43
30-01-1829, André Marie Flavien Teissier, N°30 N° 43- 466- 14 Dépôt des testaments olographes de Mr Denis Marie Pellissier (médecin) comprend : 1) testament olographe du 09-09-1828, fait à Nyon, canton de Vaud, en Suisse 2) legs et donation du petit mobilier que je possède à Nyon, à ma fille Marie Zoé Pellissier du 01-01-1829 3) codicile olographe du 09-10-1828, fait à Nyon, en Suisse L'enregistrement indique : Denis-Marie Pellissier, décédé à Nyon, le 05-01-1829 lègue à Marie-André-Toussaint Pellissier, mon fils ainé, docteur en médecine ..... à Marie-Catherine Pellissier, ma fille ainée, épouse de Mr Joseph-Jacques Poulet ..... à Marie-Alexandre-Claude-Balthazard Pellissier, mon second fils, officier de santé ..... à Marie-Jules Pellissier, mon troisième fils, à présent étudiant ..... à Marie-Zoé Pellissier, ma plus jeune fille ..... à Fidèle Raynaud, mon petit fils, par représentation de Marie-Laure, ma fille décédée, épouse de Mr Fidèle Raynaud de Salon ..... (annule son testament précédent, Me Gaspard-Félix Blanc, du 27-04-1825.)
Note N° : 50
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Saint Paul, observantins,237]
14-03-1852, Jean Auguste Cyprien Gautier, N°58 N° 50- 573- 8 Testament Comparait: Monsieur Louis Chabrand, propriétaire, demeurant et domicilié à Saint Remy, lequel ... lègue ..... à Mr l'abbé Chargros, aumônier de l'asile de Saint Paul ... 7000 frs ..... à l'hôpital des malades de cette ville de Saint Remy ... 20000 frs ..... à Mr François Perriat, mon oncle, ancien juge de Paix à Saint Remy, une pension de 1200 frs ..... héritiers et légataires universels, par égales parts entre eux, mon frère Aimé Chabrand et ma soeur Lozéma Chabrand ..... (en marge, décédé à Maussane, le 27-05-1858)
Note N° : 52
13-11-1819, Joseph Dominique Seytour, N°305 N° 52- 589- 8 Testament de Mr Pierre-François Mercurin ... a été présent en personne Monsieur Pierre-François Mercurin, propriétaire foncier, né, domicilié et demeurant en la commune de Graveson ... fils de feu Monsieur Henri Mercurin, quand vivait notaire audit Graveson, lequel ... lègue ..... à Jacques-Laurent Mercurin, né à Graveson, âgé d'environ 16 ans, fils de feu mon frère Laurent-Honoré Mercurin, quand vivait propriétaire foncier dudit Graveson, et de Dame Marie Esparvier, sa veuve ... légataire universel, Laurent-Honoré Mercurin, mon autre neveu, né audit Graveson, fils de feu mon frère ainé, Paul-Henri Mercurin, quand vivait notaire dudit Graveson, et de Dame Margueritte Ponçon, sa veuve .....
Note N° : 53
15-05-1809, Joseph Dominique Seytour, N°121 N° 53- 597- 6 Testament du Sieur Honoré Mercurin ... a été présent en personne, Monsieur Honoré Mercurin, ancien militaire, propriétaire foncier, n'exerçant aucune profession, né, demeurant et domicilié en la commune de Graveson ... lequel ... lègue ..... à Marguerite Martin, ma nièce, épouse de Joseph Dumas ..... héritière universelle, Marie Blanc, mon épouse .....
Note N° : 55
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Saint Paul, observantins,237]
18-02-1835, Joseph Isidore Blanc, N°39 N° 55- 610- 10 Convention entre la commune de Saint Remy et Mr Mercurin ... ont comparu : d'une part Mr Joseph-Léon-Cloud Blain, maire de la ville de Saint Remy ... et d'autre part, Mr Louis-Etienne Mercurin, docteur en médecine, chevalier de la légion d'honneur, tous demeurant et domiciliés à Saint Remy, lesquels ont convenu .... Mr Mercurin acquiesse à la délibération du conseil municipal de Saint Remy relative au changement, par lui fait, de l'ancien chemin de Saint Paul, en la partie qui était entre les murs de Saint Paul et la terre, jadis des hoirs Combe, aujourd'hui propriété de Mr Mercurin, et consent à donner et laisser à perpétuité au nouveau chemin, qu'en remplacement de l'ancien, il a établi dans la terre par lui acquise des hoirs Combe et de Mr Tourame, la largeur de 5 mètres dans tout son parcours du nord au midi et du couchant au levant jusqu'à l'extrémité de la terre acquise des hoirs Combe en cette partie .....
Note N° : 67
Descripteur connexe de cette note : [Lagoy,73]
16-09-1829, André Marie Flavien Teissier, N°144 N° 67- 769- 6 Dépôt du testament olographe de Monsieur le marquis de Meyran de Lagoy Testament en date du 14-03-1809 Je soussigné Jean Baptiste Florentin Gabriel de Meyran Lagoy, propriétaire, domicilié en la ville de Saint Remy ... institue pour mes héritiers généraux et universels, mes 3 enfans : Louis-Roger-Xavier de Meyran-Lagoy; Anne-Adélaïde-Césarie de Meyran Lagoy, épouse de Maurice-Marie de Forton; et Louise-Constance-Caroline de Meyran Lagoy .....
Note N° : 82
12-08-1833, Jean Joseph Rouget, N°131 N° 82- 985- 11 Testament de Me Gaspard-Félix Blanc ... a été présent Me Gaspard-Félix Blanc, ancien notaire, avocat, demeurant et domicilié en ladite ville de Saint Remy, lequel ... fait le partage de ses biens entre ses héritiers (acte très long: 18 pages) qui sont : ma fille, Marie-Adèle Blanc, épouse Martin ma fille Marie-Louise Blanc, épouse Barriol, demeurant à Orgon les enfants Autard, par représentation de leur mère Marie-Sophie Blanc, décédée mes 2 filles Marie-Julie et Marie-Elise Blanc mon fils, Joseph-Isidore Blanc dans la succession intervient l'héritage d'un fils, Casimir Blanc, décédé intestat, officier de la marine Royale (acte de partage du 21-11-1822, notaire Seytour) (décédé à Goré : voir acte de décès du 12-06-1822)
Note N° : 83
12-08-1833, Jean Joseph Rouget, N°131 N° 83- 996- 8 Testament de Me Gaspard Félix Blanc (suite) ... enfin j'assigne à Joseph Isidpre Blanc, mon fils ..... 1°) L'office de notaire à Saint Remy et accessoires que je lui ai donné suivant son contrat de mariage précité, estimé 12000 Frs. 2°) Le bâtiment et divers corps de terre de plusieurs natures, section A, quartier de Villelongue, désigné à l'article 3 de la composition de mes biens, estimé 29000 Frs. 3°) etc.....
Note N° : 89
Descripteur connexe de cette note : [Roussan,259]
Descripteur connexe de cette note : [Servan,234]
07-11-1807, François Teissier, N°169 (17 pages) N°89 Dépôt du testament de Mr Michel-Joseph-Antoine Servan ... a été présent Mr Félix-Ennemond-Ferdinand Prunelle, domicilié en la ville de Vienne, département de l'Isère, lequel nous a exposé que Mr Michel-Joseph-Antoine Servan, son oncle, ancien avocat général au parlement de Grenoble, est décédé le 4 du courant en sa maison de Roussan au territoire de cette ville, qu'il avoit fait le 11-02-1805, 22 pluviôse an 13, son testament mistique, suscrit devant nous, notaire, le 30 dudit mois de pluviôse, même année ..... d'où, ouverture légale et transcription du testament : – héritier universel: mon neveu Félix Prunelle, fils de ma soeur Anne Servan, veuve de Mr Prunelle ..... – donne à Thérèse-Césarie Dupoirier, mon épouse, l'usufruit et la pleine jouissance de mes biens meubles et immeubles pendant sa vie ..... – lègue à mon frère Michel Servan, ci-devant de l'Ordre de Malte ..... – lègue à Joseph Servan, mon frère, la jouissance d’une rente viagère de 500 F. constituée sur sa tête par M. Jean-Jacques Duval, propriétaire à Lyon, par acte du 4 frimaire an 7 [24-11-1798] reçu Duquest, notaire à Lyon. Je prie mon frère d’accepter cette rente en remplacement de celle de somme pareille à lui léguée par feu mon oncle, qui dans ce cas demeurera éteinte et périmée. Si mon frère se refuse à cette mutation, mon héritier ou mon héritière auront alors le droit de retirer la rente consantie par M. Duval, et ils continueront de payer à mon frère celle que lui a léguée mon oncle. – lègue à Thérèse Servan, ma soeur, ci-devant religieuse Ursuline ..... – lègue à Marie Servan, ma soeur, veuve de Mr Pessonaux ..... – quant à James Servan, fils de Joseph Servan et mon neveu, je déclare que n'aiant aucun lieu d'être satisfait de sa conduite envers moi, et s'étant refusé à tous mes conseils, soit en contractant son mariage, soit après l'avoir contracté, et ne pouvant d'ailleurs me confier à son caractère, je révoque et annulle autant que les loix le permettront les libéralités que je lui ai faites soit par les actes de 1792, soit par celui de 1795 ..... – je n'ai point fait de libéralité dans ce testament à mon frère Joseph Servan, ni à mes soeurs Prunelle et Crétet: leur fortune les met au dessus de mes dons ..... – je nomme pour mon exécuteur testamentaire mon frère Michel Servan ..... ... à titre de mon exécuteur testamentaire, tous mes papiers de quelque nature qu’ils soient lui seront remis pour en faire le dépouillement et l’usage qu’il croira le plus convenable ..... ... ce testament a été fait et écrit, datté et signé de ma main à Roussan le 11-02-1805 ancien style ou 22 pluviôse an 13 nouveau stile, signé Servan aîné (il y a de nombreuses références à des actes passés à Lyon, Avignon et Nîmes) (son homme de loi à Lyon est M. Louis Chaurion)
Note N° : 96
30-01-1829, André Marie Flavien Teissier, N°30 N° 136-1528- 7-MAI complément UX-43 N°96 Enregistrement du testament olographe de Denis Marie Pellissier du 09-09-1828, décédé à Nyon, en Suisse, le 05-01-1829 Je soussigné, Denis-Marie Pellissier, docteur en médecine, originaire de la ville de Saint Remy ... lègue ..... à Marie-André-Toussaint Pellissier, mon fils ainé, docteur en médecine, ma maison d'habitation sise à Saint Remy, rue Puits Saint Martin, isle 2, N°4 ..... à Marie-Jules Pellissier, mon troisième fils, à présent étudiant ... ma petite maison de "la Tour", habitée successivement par Mrs Meinier, Kodelka, et contiguë à celle que j'ai légué à son frère ainé Toussaint, médecin .....
Note N° : 99
Descripteur connexe de cette note : [Girard,182]
08-09-1803, Joseph Dominique Seytour, N°418 N° 91- 579- 6-DIV N°99 21 fructidor an 11 : Testament de Marie Deville, femme Girard ... fut présente en personne Marie Deville, épouse de Jacques Girard, jardinier de cette ville, y domiciliée, laquelle ... institue ses héritiers : Charles Girard, son fils, Margueritte Girard, sa fille, épouse de Jean Lilamand, Margueritte-Rose Girard, son autre fille puinée, ses 3 enfants et dudit Jacques Girard, son mari .....
Note N° : 100
27-06-1806, Joseph Dominique Seytour, N°154 N° 92- 585- 5-DIV N°100 Testament d'André Deville ... est comparu André Deville, ménager, né et domicilié en la commune de Maillanne, lequel ... lègue ..... à Marianne Pellé, son épouse ..... à Auguste Deville, son fils unique, parti aux armées et dont il est sans nouvelles .....
Note N° : 101
21-07-1806, Joseph Dominique Seytour, N°170 N° 93- 590- 4-DIV N°101 Testament du Sieur André Deville de Maillanne ... a comparu Sieur André Deville, ancien ménager, propriétaire de la commune de Maillanne ..... ledit Sieur Deville ... institue Marianne Pellé, son épouse, sa légataire universelle .....
Note N° : 102
Descripteur connexe de cette note : [Girard,182]
03-07-1804, Gaspard Félix Blanc, N°231 N° 100- 632- 6-DIV N°102 14 messidor an 12 : Testament de Charles Deville ... est comparu Charles Deville, cultivateur, jardinier de cette ville où il est domicilié, lequel ... lègue ..... à Pierrete Girard, mon épouse ..... à Joseph Deville, mon fils ..... héritiers universels, tant mon dit fils Joseph Deville, que ma fille Madeleine Deville, sa soeur .....
Note N° : 107
19-05-1827, André Marie Flavien Teissier, N°41 N° 41- 545- 3-TER N°107 Dépôt du testament olographe du Sieur Jean Dupuy testament du 21-03-1815 : légataire universelle Grace Bayol, sa femme
Note N° : 109
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Saint Paul, observantins,237]
09-03-1826, André Marie Flavien Teissier, N°13 N° 43- 557- 11-TER N°109 Testament de la dame Gros, veuve Tourame Héritiers : Jean-Baptiste Tourame, fils ainé, marchand de cuirs Jacques Tourame, fils puiné, marchand fileur de soye et ses 3 petites filles : Catherine Joséphine, Marie Françoise et Catherine Thérèse Tourame, nées de feu Joseph-Jacques Tourame et d'Eugénie-Fortunée-Balzamine Seytour Dans les biens affectés à Jean-Baptiste Tourame : ... plus 2 pièces de terre que je possède sur le terroir de cette ville, que je crois être dans la section ff dite Saint Paul, assez voisines l'une de l'autre, et dont une d'environ 87 ares complantée de mûriers, confrontée du nord par un chemin public et au levant par une propriété de la dame veuve Combe, née Monjol, étant au couchant de la maison dite Saint Paul, et l'autre au midi de la même maison contenant environ 17 ares 50 centiares. J'estime ces 2 terres ensemble 1800 fr. .....
Note N° : 124
31-07-1821, Gabriel Raoux, à Tarascon, AD13, 407E/1024, N°608 N° 12- 146- 53-GW N°124 Testament de Dame Françoise Guigues de Moreton de Chabrillan L'an 1821 et le 31ème jour du mois de juillet, après midi, par devant moy Gabriel Raoux, notaire royal, à la résidence de cette ville de Tarascon, troisième arrondissement du département des Bouches du Rhône, soussigné, et en présence des témoins à la fin nommés et signés, a été en personne Dame Françoise Guigues de Moreton de Chabrillan Dejoux, fille de feu Monsieur le marquis de Moreton de Chabrillan et de feu Catherine Louise d'Astouaud de Murs, native de la ville de Montélimar, demeurant et domiciliée en cette ville de Tarascon, laquelle, étant saine d'esprit, de corps, mémoire et jugement, de son gré, nous a déclaré vouloir faire et nous a requis de recevoir son testament public qu'elle a dicté à nous notaire qui avons écrit ledit testament tel que ladite Dame de Moreton de Chabrillan, testatrice, nous l'a dicté et au fur et à mesure qu'elle en prononçoit les dispositions, intelligiblement et à haute voix;le tout en présence desdits témoins, ainsi qu'il suit. Ladite Dame de Moreton de Chabrillan, testatrice, a dit : Je charge mon héritier ci-après nommé de faire célébrer 60 messes de la légende des morts, d'abord après mon décès, pour le repos de mon âme. Je lègue, en propriété, à Sr Joseph Michel Welter, mon domestique, natif de la parroisse de "Vive", ancien département des Forêts, demeurant avec moi en cette ville de Tarascon, tous les meubles, effets mobiliers, l'or, l'argent comptant, les bijoux, diamants, pierreries, l'argenterie, les linges, denrées, et autres objets mobiliers quelquonques qui m'appartiendront et qui se trouveront dans ma maison d'habitation lors de mon décès, sans exception ni réserve; à l'effet par ledit Sr Welter d'en jouir, faire et disposer à sa volonté, d'abord après mon décès. Plus je lègue audit Sr Welter une pension ou rente viagère de la somme de 1500 francs, franche de toute retenue, laquelle pension ou rente viagère sera payée annuellement audit Sr Welter, par semestres et par avance, à commencer par le premier semestre, d'abord après mon décès, pour continuer ensuite de 6 en 6 mois, jusqu'au décès dudit Sr Welter, époque à laquelle laditte rente ou pension viagère cessera et sera éteinte au profit de mon héritier. Je lègue à Marie Pitras, ma servante, fille de feu Joseph Pitras et de Marguerite Berenguier, la somme de 600 francs en argent et espèces métalliques du cours actuel, payable par mon héritier d'abord après mon décès, si toutefois laditte Pitras est encore à mon service à la même époque. Je lègue à Mr Hyppolite-César Guigues de Moreton, marquis de Chabrillan, mon neveu, gentilhomme d'honneur de Monsieur, frère du Roi, demeurant à Paris, les fruits, usufruit et jouissance viagère de tous mes biens meubles et immeubles, présens et avenir, à l'exception de ceux ci-dessus légués, en en payant les contributions et autres charges courantes et annuelles, sans être tenu de faire inventaire, ni de donner caution, dont je le dispense. Et au restant, de tous et un chacun mes biens, noms, droits, raisons et actions, meubles et immeubles, présens et avenir, j'ai fait, nommé et institué, ainsi que je fais, nomme et institue pour mon héritier ou légataire universel et foncier, Mr Alfred-Philibert-Victor Guigues de Moreton de Chabrillan, mon petit neveu, fils dudit Mr Hyppolite-César Guigues de Moreton, marquis de Chabrillan, mon neveu, et de Dame Antoinette-Françoise-Marie Nompar de Caumont la Force;et à son deffaut les siens par droit de représentation, pour en prendre possession et jouissance, d'abord après mon décès et celui dudit Mr Hyppolite-César Guigues de Moreton, marquis de Chabrillan, son père, auquel j'en ai légué l'usufruit; et en jouir, faire et disposer en toute propriété et à sa volonté, comme de choses lui appartenant. Je désire que Mr Alfred-Philibert-Victor Guigues de Moreton de Chabrillan, mon héritier foncier, forme, aussitot après mon décès, un majorat des biens qui composeront ma succession, pour les conserver dans sa famille. Tel est mon testament par acte public, lequel sera valable par ce droit ou par tout autre droit requis et nécessaire. Je révoque et annulle tous les testamens, codicilles et autres dispositions à cause de mort que j'ai fait jusqu'à présent ét notamment le testament public reçu par Me Raoux, notaire à la résidence de cette ville, le 27-04-1816; et je veux que le présent testament qui contient, seul, mes dernières intentions sorte son plein et entier effet et qu'il soit exécuté suivant sa forme et teneur. Nous notaire avons ensuite fait et donné lecture en entier du présent testament à laditte dame de Moreton de Chabrillan, testatrice, en présence desdits témoins;duquel testament laditte dame de Moreton de Chabrillan nous a requis acte, que nous notaire lui avons accordé et qui a été fait là à laditte dame de Moreton de Chabrillan, et publié audit Tarascon, dans un salon bas de la maison d'habitation de laditte dame de Moreton de Chabrillan, app artenant aux hoirs de Sr Pierre ... et situé au fauxbourg Madame de cette ville en présence de Sr Jean-Baptiste Drujon, commis à la Mairie et propriétaire foncier, Sr Jean Noble, perruquier, Sr Jean-Jacques-Mathieu Payan, avocat, et Sr Joseph Gibelin, ébéniste, demeurants et domiciliés audit Tarascon, témoins requis et soussignés avec laditte dame de Moreton de Chabrillan, testatrice, et nous notaire, après lecture faite. Signé : Chabrillan Dejoux, J.B.Drujon, Jean Noble, J.Payan, Jh Jibelin Raoux, notaire Enregistré à Tarascon le 29-09-1825, f°50 aux 4 & 5. Reçu 5 francs et pour le décime 50 centimes. Contient 3 rôles, 5 renvois et 2 mots rayés nuls.
Note N° : 161
Descripteur connexe de cette note : [Isnard,154]
28-06-1864, Jean Auguste Cyprien Gautier, N°103 N° 161 Enregistrement du testament olographe de Marie-Grâce Isnard, veuve de Jacques-Joseph Durand Je donne tous mes biens, par le présent testament, à Eugène Isnard, mon neveu, pour en disposer dès mon décès. Je le l'institue pour mon légataire universel. Je révoque tous autres testaments. Mouriès, le 4 avril 1864. Signé : Veuve Durand
Note N° : 162
Descripteur connexe de cette note : [Isnard,154]
06-03-1846, Honoré Eugène Laville à Mouriès, N°44 N° 162 Testament de Mr Jacques-Joseph Durand L'an 1846, le 6 mars après midi, par devant nous Honoré-Eugène Laville notaire à la résidence de la commune de Mouriès, canton de Saint Remy, département des Bouches du Rhône, en présence des témoins ci-après nommés et avec nous soussignés, est comparu Monsieur Jacques-Joseph Durand, propriétaire, natif de Saint Remy, demeurant et domicilié en cette commune de Mouriès, lequel étant sain d'esprit, bon sens, jugement, mémoire et entendement ainsi qu'il est apparu à nous notaire et aux témoins soussignés, de son plein gré, dans la vue de sa fin dernière a dicté à nous, dit notaire, en présence des témoins à la fin nommés, son testament public ainsi qu'il suit. Monsieur Durand, testateur a dit et nous avons écrit tel qu'il a dit et dicté. Je recommande mon âme à Dieu, à la Sainte Vierge Marie, ma bonne mère, à Saint Joseph et Saint Jacques mes patrons, à mon ange gardien, protestant que je veux mourir dans les sentiments de l'église catholique, apostolique et romaine, je prie Dieu de me faire miséricorde, au nom du père, du fils et du saint esprit, ainsi soit-il. Je donne et lègue à Toussaint Pélissier, ainé, Jules Pélissier, cadet, Denise Pélissier, épouse Poulet, et à la fille actuellement mineure de feu Alexandre Pélissier, mes neveux, nièce, petite-nièce, représentant Marie Durand, ma soeur unique, décédée, épouse Pélissier, et à leur défaut à leurs représentants en ligne directe, pour être distribuée entre eux et par portions égales et par quart : 1°- la somme de 20 000 francs, payable dix ans après mon décès, sans intérêts jusques là. 2°- et un tiers de la créance de 60 000 francs environ ou quel chiffre que ce soit que j'ai sur le domaine de l'état, et dans le cas seulement où cette créance viendrait à êtrre réalisée au profit de ma succession , leur interdisant formellement toutes demandes et toutes recherches à l'encontre de mon héritière dans le cas contraire. Je donne et lègue à Mademoiselle Sophie Favier, sourde muette, demeurant à Saint Remy, la somme de 2 000 francs une fois payée exigible dans le courant de l'année de mon décès, sans intérêts jusques alors, et c'est en reconnaissance des bons soins que j'ai reçus d'elle et de Monsieur Favier, son père. Je donne et lègue à Mademoiselle Eugènie Favier, fille estropiée de Mr Favier, docteur en chirurgie, demeurant aussi à Saint Remy, soeur de ladite Demoiselle Sophie Favier, une somme de 1 000 francs, payable dans l'année de mon décès, sans intérêts jusques alors. Je donne et lègue à Jean Juge, mon baile de Moulin, la somme de 500 francs, une fois payée, et payable dans l'année de mon décès sans intérêts jusques alors. Je donne et lègue au Sieur Jean Guende, mon domestique, actuellement à mon service, la somme de 500 francs, une fois payée, payable également dans l'année de mon décès, sans intérêts jusques alors. Je nomme et institue pour mon héritière ou légataire générale et universelle, à charge pour elle d'acquitter les legs ci-dessus, Madame Marie-Grâce Isnard, mon épouse bien aimée, à l'effet par elle de profiter de la totalité de ma succession et d'en disposer dès le jour de mon décès, ainsi et comme elle avisera. Je nomme pour mes exécuteurs testamentaires, Messieurs Jean-Baptiste-François-Xavier-Marie Roy de Vacquières, propriétaire à Arles, et Louis-Philippe Bosc, secrétaire en chef de la mairie d'Arles. Je révoque tous les testamens que je puis avoir fait antérieurement au présent, auquel seul je m'arrête comme renfermant l'expression fidèle de mes volontés dernières. Ce testament a été ainsi dicté par Mr Durand, testateur, à nous notaire qui l'avons écrit en entier de notre main tel qu'il nous l'a dicté, et l'avons ensuite lu audit testateur, lequel a déclaré le bien comprendre et y persévérer, le tout en présence des témoins qui vont être nommés, et nous en a requis acte que nous lui avons concédé; fait et passé à Mouriès dans le salon de la maison de campagne de Mr Durand, où il est en ce moment assis sur un fauteuil, par nous notaire lu à Mr Durand, en la continuelle présence de Mr François-Marie de Bonnecorse, propriétaire, Mr Jean-Baptiste-Eugène-Balthazard de Bonnecorse, aussi propriétaire, Casimir Disnard, propriétaire agriculteur, et Pierre Bichairon, cadet, marchand tailleur, tous les quatre demeurant et domiciliés audit Mouriès, témoins majeurs, réunissant toutes les qualités voulues par la loi, lesquels ont signé avec Mr Durand, testateur, et nous notaire après lecture faite.
Note N° : 168
12-03-1814, Jean-Baptiste Blain, N°30 N°168 Testament de Maître Pierre-Toussaint Durand-Maillane Je recommande mon âme à Dieu dans la contrition de mes péchés que je le prie de me pardonner ..... Je prie et charge Dame Catherine Paulier, ma chère épouse et l'usufruitière de mes biens de faire dire des messes pour le repos de mon ame, ..... Je lègue et laisse de mes biens et droits par voie d'héridité et institution particulière à ladite Dame Catherine Paulier, mon épouse, l'usufruit général de tous mes biens fonds et immeubles, soit en terres, maisons, rentes constituées dont je naurais pas disposé en faveur d'autres. ... ma maison que j'habite à Saint Remy avec toutes ses attenances, ce qui comprend le jardin, et la moitié de la tour du Couvent remplie par une batisse neuve telle qu'elle se trouvera à mon décès. ... tous les meubles et effets mobiliers, ... n'exceptant que ma bibliothèque dont il va être parlé ..... Je lègue à Sr Denis Pellisier Dr en médecine, ex-législateur, petit-fils à la soeur de mon père, tous mes livres quelconques reliés et non reliés, imprimés ou manuscrits ensemble tous les mémoires imprimés et généralement tous les papiers domestiques et non domestiques qui se trouveront dans la sale des livres et dans tous les autres appartements de la maison, lui donnant aussi et léguant toutes mes antiquailles, médailles, planches des Antiques de Saint Remy, toutes les tablettes sur lesquelles reposent les livres, tous les bureaux, la table à écrire qui est dans la sale, toutes les gravures généralement qui se trouveront à mon deceds dans la sale des livres, dans mon cabinet et les bouges attenant, à l'exception de Ste Geneviève. Je donne aussi à mon dit légataire des livres deux tableaux sur taille, l'un représentant St Pierre et l'autre la très Ste Vierge et Ste Elisabeth ; de plus mon fauteuil de bureau à demi ovale, mon prie Dieu que j'ay eu de Monsieur Gros mort en odeur de sainteté, avec la Sainte Vierge qui est au dessus, le tout à la charge par Mr Pellissier de se conformer littéralement à l'instruction qui doit accompagner ce legs et que j'écrirai et signerai de ma main, soit pour l'usage et l'emploi de certains livres et manuscrits de ma bibliothèque, soit pour l'explication nécessaire des manuscrits imprimables et sur le choix de l'éditeur pour leur impression dont je réglerai le produit s'il y a lieu, soit enfin pour toute autre chose ..... Le présent testament a été fait et passé, leu personnellement et publié audit Monsieur Durand Maillanne, toujours en présence des témoins, dans le cabiné dudit Sieur testateur attenant à la sale des livres de la maison qu'il possède et qu'il habite dans l'enceinte de cette ville, visant d'un cotté à la rue traverse du Puit Saint Martin et de l'autre sur la place Neuve. Présens Sieurs Jacques Gros, marchand, Mathieu Moutin, broquier, Jean-Christophe Rachet, tailleur d'habits, et Pierre Chastel, hotte, tous dudit Saint Remy, y résidants et domicilliés, témoins requis et signés avec Monsieur Durand Maillanne, testateur, et nous notaire.
Note N° : 182
Descripteur connexe de cette note : [Servan,234]
07-11-1807, François Teissier, N°170 (6 pages) N°182 Dépôt du codicile olographe de M. Michel-Joseph-Antoine Servan ajouts de disposition testamentaire le 12-09-1807 (s’inquiète surtout de faire annuler les donations de 1792 et 1795 à son neveu James Servan, sans pour autant apporter de précisions sur le lieu et dates de celles-ci)
Note N° : 183
20-08-1821, François Teissier, n°82 N°183 Dépôt du testament olographe de la dame Marie-Eléonore Lesbrot, née Marin Testament du 09-07-1821 : légataire universel Augustin-Jacques Lesbrot, son mari. (Voir cadastre U4, N°26)
Note N° : 187
28-09-1823, Gaspard Félix Blanc, n°310 N°187 Testament du Sr Jean Pellissier (en marge décédé à Saint Remy le 04-01-1830) lègue à Anne Pellissier sa fille non mariée le 1/8ème de sa succession cite Madelene Pellissier sa plus jeune fille (mariée à Honoré-Marcelin Noailles) (semble être l'époux de Marie Noailles)