Il y a 6 notes dans les archives du XVIII ème Siècle.


Le critère de recherche était: [Cimetières]

Note(s)
Note N° : 419
Descripteur connexe de cette note : [Auberges : Ville Verte,316]
29-11-1738, Antoine Blanc, f°219 v° N° 10- 51- 8-DIV N°419 Vente passée par Sieur André Pellissier au Sieur Etienne Merquy [Mercurin] ... a été en personne Sieur André Pellissier, bourgeois de laditte ville, lequel ... a vandu ... à Sieur Estienne Merquy, négociant, résidant audit Saint Remy ... un corps de logis avec sa basse cour et autres dépendances que ledit Sieur Pellissier a et possède aux fauxbourgs de la porte dite de l'église de cette dite ville, au clos et cartier de la Combe ... se confrontant du levant la place du cimetière des huguenots et la plantade des arbres mûriers de Messieurs du chapitre, midy la terre en plantade dudit chapitre, du couchant les heoirs de Jacques Cantord ou le nommé Mège, un des acquéreurs desdits heoirs et de bise le grand chemin ... pour et moyenant le prix et somme convenue de 3200 # .....
Note N° : 696
Descripteur connexe de cette note : [Chapelle Saint Bonet,72]
24-10-1708, Bibliothèque d'Avignon, Ms 1732, f°514 v° N°696 Visite pastorale de Mgr François-Maurice de Gonterij Visite de l'église de La Goy Ledit jour Messire Elzéard François de la Baume en vertu de la commission à luy donée par Monseigneur (/) l'archevêque s'est porté à l'église de la Goy, sous le titre de Saint Bonet, dont le Prieur est uni à la mense capitulaire de l'église métropolitaine d'Avignon, et l'a trouvée en l'état suivant : à l'autel Il est couvert d'une nape, et autres ornements excepté le te igitur A la chapelle de Notre Dame l'autel est pourvu de ce qui est nécessaire pour célébrer. Aux fonts baptismaux Il ne s'y est rien trouvé dedans Aux ornements Il s'est trouvé des ornements de toutes les couleurs excepté la chasuble violette, et tous les voiles sont de laine. Il y a des aubes mais il n'y a point de purificatoires. Il y manque aussi une grande croix. Au corps de l'église Le pavé a besoin d'être réparé en plusieurs endroits, le couvert est en bon état, il n'y a point de vitres aux fenestres qui sont du côté du grand autel. Il y a un confessionnal en bon état, on ne conserve point les Saintes Huiles dans une chapelle, les Registres de l'administration des sacrements sont en bon état, il y a douze granges et environ huitante âmes de communion qui sont du ressort de ce Prieuré. Au cimetière. Ledit Sieur Commissaire est sorti de ladite église où il ne luy restoit plus rien à visiter ; et étant venu au cimetière qui est joignant, il l'a trouvé ouvert sans muraille et une belle croix au milieu, il y a fait sa prière pour les morts et est monté en calèche.
Note N° : 697
Descripteur connexe de cette note : [Blain,194]
06-05-1731, BB13, Délibération du Conseil N°697 f°54 v° En 6ème lieu Mr Blain a de plus représanté au conseil que Messire Peire Reynaud, curé perpétuel de cette ville, luy a fait signifier une sommation par exploit de Mauron, huissier, du 14 du mois d'avril tendente à ce que la communauté fasse réparer les murailles du cimetière, dont requiert que la lecture en soit faitte au conseil pour y dellibérer. f°56 r° Sur la 6ème proposition le conseil a unanimement délibéré de réparer les murailles du cimetière et ce faisant d'agrandir le chemin qui est entre ledit cimetière et les fossés de la ville, en conformité des ordonnances et réglemants de nos Seigneurs les Trésoriers Généraux de France, et qu'il sera dressé un devis des réparations à faire pour estre mises aux enchères.
Note N° : 698
Descripteur connexe de cette note : [Blain,194]
09-09-1731, BB13, Délibération du Conseil N°698 f°71 v° En 3ème lieu Mr Blain a représanté qu'il a esté fait diverses ofrres sur le crusemant, transport de terre et ossemants du cimetière et que la dernière offre feut faicte par Fermin Guillot, Jean-Louis Talon, Louis Berard, travailleurs d'Eyragues, Louis Garcin et André-Joseph Viens, travailleur de cette ville, moyenant 50 # requérant le conseil d'y dellibérer. f°74 v° Sur la 3ème proposition le conseil a unanimement dellibéré d'aprouver les offres receues par Messieurs les consuls et donne pouvoir d'en passer la délivrance sauf huictaine, et comme Messieurs les consuls ont représanté qu'il conviendrait de redresser ledit cimetière du cotté du nord et du chemin allant à Tarascon de la largeur d'environ 22 pans, ledit élargissemant devant servir à mettre les troupes en bataille, et pour placer les bestiaux qui viennent aux foires et marchés de cette ville en conséquence des lettres patentes acordées par Sa Majesté à cette communauté, le conseil a aussy unanimement dellibéré de faire ledit élargissement et construire les murailles de la hauteur d'une canne, sans y comprendre les fondemants, et réparer les autres murailles qui sont endomagées, et que les enchères seront continuées et faites sur toutes lesdites réparations pour estre délivrées à ceux qui en fairont la condition meilleure.
Note N° : 699
Descripteur connexe de cette note : [Blain,194]
14-10-1731, BB13, Délibération du Conseil N°699 f°78 r° En 3ème lieu Mr Blain, second consul, a exposé au conseil que les réparations concernant les crusement, transport de terre et ossemants du cimetière a esté dellivré deffinitivemant à Jean Martin et Daniel Martin, frères, Jean Gilles et Esprit Voulan moyenant 64 livres et qu'il serait nécessaire de mettre aux enchères l'ouvrage qui concerne la massonnerie, requérant le conseil d'y dellibérer. f°80 r° Sur la 3ème proposition le conseil a unanimemant aprouvé ladite délivrance et donné pouvoir à Messieurs les consuls de mettre aux enchères l'ouvrage concernant la massonnerie.
Note N° : 700
27-01-09-1732, BB13, Délibération du Conseil N°700 f°108 v° 8 – Monsieur Perriat a encore exposé au conseil qu'il manque des pierres pour faire la construction des murailles du cimetière, requérant le conseil d'y dellibérer. f°110 v° Sur la 8ème proposition le conseil n'a rien dellibéré et a donné pouvoir à Messieurs les consuls de faire abatre le barrage ou donjon qui est au devant de la porte de l'église qui avoit esté construit dans le temps de la contagion.