Il y a 5 notes dans les archives du XVIII ème Siècle.


Le critère de recherche était: [Chapellenie de Grandville]

Note(s)
Note N° : 149
Descripteur connexe de cette note : [Roussan,259]
Descripteur connexe de cette note : [Servan,234]
Descripteur connexe de cette note : [pigeonniers,310]
Descripteur connexe de cette note : [Germanes,172]
Descripteur connexe de cette note : [Noailles,488]
05-12-1785, François Teissier, f°629 r° N° 149-1044- 17 Achat pour Sieurs Jean Noailles et Pierre Germanes contre Monsieur de Servan ... a été présent Messire Michel-Joseph-Antoine de Servan, ancien avocat au Parlement de Grenoble, résidant actuellement à son château de Roussan, terroir de cette ville, lequel ... a vendu ... à Sieurs Jean Noailles et Pierre Germanes, tous les deux bourgeois de cette ville ... le mas et ténement de Granville, avec toutes les terres cultes, incultes, pigeonier, prés, herbages, vignes, vergers d'ollivier, amandiers, meuriers, et généralement tout ce qui dépend dudit mas et ténement, situé au terroir dudit Saint Remy, aux quartiers des Méjades, Joncades et la Crau Marsane, de la contenance de 190 saumées, 2 eiminées, 40 dextres ..... (plus diverses autres terres) ... pour et moyennant le prix et somme de 214000 # ..... ... et outre ledit prix, lesdits Sieurs acquéreurs seront tenus de payer et acquitter annuellement une saumée de bled envers le recteur de la chapellanie érigée sous le titre de la Vierge Marie, mère de Dieu, dans l'église collégiale Saint Martin de cette ville de Saint Remy, dont le Messire de Servan est juspatron laique, et en considération de ce, ledit Messire de Servan cède et remet aux dits Sieurs Noailles et Germanes, le droit de juspatronat et nomination à ladite chapellanie conformément à l'acte de fondation reçu par Me Ferré, notaire à Saint Remy le 22-03-1610, ensemble la sépulture qu'il a dans la chapelle de ladite église, même le droit qu'il a de faire faire le service au chapitre de ladite église en vertu de l'acte d'accord passé le 10-07-1716, notaire Me Bertrand, avec ledit chapitre, pour que lesdits Sieurs acquéreurs s'en servent et les fassent valoir ainsi que ledit Messire de Servan auroit pu faire, lui-même, avant cet acte ..... ... fait et publié au château de Roussan .....
Note N° : 355
Descripteur connexe de cette note : [Roussan,259]
Descripteur connexe de cette note : [Servan,234]
Descripteur connexe de cette note : [pigeonniers,310]
Descripteur connexe de cette note : [Grimaldy de Bueil,314]
07-03-1729, Jean Pierre Lieutard, f°1027 v° N° 355-2676- 20 Achat pour Mr Jean-Antoine Servan contre Mr le marquis de Grimaldy de Beueil ... constitué en personne Messire Annibal-Victor-Amé de Grimaldy, chevalier, marquis de Beueil, seigneur de Boves, Peneragnes, baron de Montalieur en Savoie, de la ville de Turin, y résidant, estant de présent audit Saint Remy, fils de feu Messire Joseph-Césard de Grimaldy, vivant marquis et seigneur desdits lieux, lequel ... a vendu ... à Monsieur Me Jean-Antoine Servant, sieur de Roussan, conseiller du Roy, receveur des deniers comuns et octroy de l'élection de Valence en Dauphiné ... le mas et ténement appellé de Granville, avec toutes les terres cultes, incultes, pigeonier, preds, herbages, vignes, vergers, olliviers, amandiers, mûriers ... scitué au terroir dudit Saint Remy, cartier de Joncquades, Méjades et la Crau Marsane de la contenance au total de 190 saumées 2 eyminées 40 dextres suivant le cadastre de cette communauté ... (environ 130 hectares) ... pour et moyenant le prix et somme en tout de 44200 # ... outre lequel prix, ledit Sieur Servant sera et demurera chargé de payer et acquiter annuellement une saumée bled à laquelle ledit mas et biens se trouvent soumis envers le recteur de la chapellanie, sous le tiltre de la Vierge Marie, mère de Dieu, de laquelle chapellanie ledit seigneur marquis se trouve juspatron laïcal et, en considération de ce, ledit seigneur marquis a ceddé, remis, cedde et remet audit Sieur Servant le susdit droit de juspatronat et de nomination à ladite chapellanie en vertu de l'acte de fondation receu par Me Ferré, notaire de cette ville, le 22-03-1610, ensemble la sépulture qu'il a dans sa chapelle de l'église collégialle Saint Martin dudit Saint Remy, même le droit qu'il a de faire faire le service au chapitre de ladite églize Saint Martin en vertu de l'acte d'accord passé entre ledit seigneur marquis et ledit chapitre le 10-07-1716, receu par Me Bertrand, cy-devant notaire ..... (en marge : 03-12-1751, notaire Andreis du lieu de Boves en Piémont, il y a quittance finale de ladite acquisition ainsi qu'il appert de l'extrait dudit, signé et légalisé par le juge du lieu, portant cancellation)
Note N° : 703
Descripteur connexe de cette note : [Barrel,313]
Descripteur connexe de cette note : [Grimaldy de Bueil,314]
10-07-1716, Paul Bertrand, f°223 r° N°703 Ratification pour le chapitre Saint Martin contre Monsieur le Marquis de Bueil L'an mil sept cens seize et le dixième jour du mois de juillet, par devant nous, notaire royal de cette ville de Saint Remy soussigné, et témoins à la fin nommés, constitué en sa personne, Messire Annibal de Grimaldi, marquis de Bueil, seigneur de Bouas, Peneragnes et autres places, lequel se trouvant en cette ville sur la connoissance qu'il a eu du changement qui a esté fait de la chapelle de sa famille qui se trouve construite à costé du maitre autel dans l'églize collégialle et parroissialle Saint Martin de cette même ville, pour servir de sacristie, il auroit désiré d'être informé des raisons qui avoint obligé ledit chapitre de faire ce changement. A quoy ledit chapitre auroit satisfait et exibé audit seigneur marquis deux lettres missives de Messire Annibal de Grimaldy, son ayeul, l'une adressée audit chapitre et l'autre à Me Guilhaume Barrel, advocat en la Cour, en dates du 25-05-1669, par lesquelles il paroit du don et consentement que ledit seigneur, son ayeul, accordoit, à la très humble prière dudit chapitre, sadite chapelle feut convertie en sacristie aux conditions toutesfois que ledit chapitre augmenteroit le service de ce qu'il jugeroit à propos, ce qui auroit esté réglé dans la suitte par son éminence Monseigneur le cardinal Fiesquy, lors archevêque d'Avignon, dans le cours de sa visite pastoralle, par son ordonnance du 08-10-1693, à un chanté ou anniversaire annuel, et en conséquence Messires Jacques Clément de Léotaud et Joseph Tourrel, prêtres chanoines dudit chapitre, députés et au nom d'icelluy ont suplié ledit seigneur marquis de vouloir aprouver et confirmer, ce qui a esté fait par ledit feu seigneur, son ayeul, et par ledit seigneur archevêque d'Avignon. Et ledit seigneur marquis estant bien aise de favoriser la demande dudit chapitre, et de contribuer à la décoration et avantage de l'églize, à l'honneur et gloire de Dieu, et utillité du public, a aprouvé, ratiffié, et en tant que de besoin confirmé, aprouve, ratiffie et confirme le don fait par ledit feu seigneur, son ayeul, et consent que ladite chapelle demeure à l'usage du chapitre pour sacristie, lesdits Messires Léotaud et Tourrel présents, stipullants et aceptants pour ledit chapitre. Lesquels, pour et au nom d'icelluy, pour donner des marques audit seigneur marquis de la considération et de la reconnoissance que le chapitre a pour sa personne et pour son illustre famille, outre et par dessus le service des messes basses et chanté ou anniversaires annuel que le recteur de la chapelanie fondée dans ladite églize par les autheurs dudit seigneur marquis, est tenu de faire célébrer, ont promis et promettent de faire célébrer deux chantés ou anniversaires, avec les solemnités requises, dont l'un se faira troizième octobre et l'autre le troizième février annuellement et à perpétuité pour le repos de son ame après son déceds et de celle des prédécesseurs dudit seigneur marquis, lesquels services commanceront de se faire aux premiers termes, et ainsy à l'advenir à perpétuité au maitre autel de ladite églize où l'ancien service a esté transféré par Monseigneur de Montecatiny, vivant archevêque d'Avignon. Comme aussy lesdits Messires Léotaud et Tourrel, toujours au nom dudit chapitre, se sont obligés de laisser subcister en son entier tous les documents, inscriptions, armes et sépultures de la famille dudit seigneur de Grimaldy, sans qu'il soit permis aux Sieurs chanoines de présent et à leurs successeurs d'y pouvoir rien toucher ny changer, ledit seigneur marquis de Beuil stipullant aceptant, promettant en outre lesdits Messires Léotaud et Tourrel de faire ratiffier le présent acte dans trois jours. Et pour l'observation de tout ce dessus, lesdites parties ont obligé et soumis scavoir, ledit seigneur marquis, ses biens propres, et lesdits Messires Léotaud et Tourrel, tous les biens, rantes et revenus du chapitre, le tout présent et advenir aux rigueurs de toutes Cours requises et nécessaires.Ainsy l'ont juré et requis acte. Fait et publié audit Saint Remy, dans la maison du Sieur Denis Clou en présence de Sieurs Sébastien Perriat, fils de Me Paul Perriat, juge royal de cette ville, et Jean-Pierre Lieutard, habitants de cette dite ville, témoins signés avec les parties et nous, dit notaire. Annibal Grimaldi de Beuil Léotaud, chanoine Tourrel, chanoine Perriat Lieutard Bertrand, notaire recueilli par Jean Delrieux, le 21-05-1985
Note N° : 723
Descripteur connexe de cette note : [Grimaldy de Bueil,314]
08-05-1708, Bibliothèque d'Avignon, Ms 1732, f°387 v° N°723 Visite pastorale de Mgr François-Maurice de Gonterij, archevêque d’Avignon Autre fondation d'une chapelle de Madame de Bueil, recteur Messire Bonet et curé d'Orange, chargée d'une messe la semaine et un anniversaire dans l'an.
Note N° : 724
Descripteur connexe de cette note : [Grimaldy de Bueil,314]
11-05-1708, Bibliothèque d'Avignon, Ms 1732, f°399 v° N°724 Visite pastorale de Mgr François-Maurice de Gonterij, archevêque d’Avignon La Sacristie d'aujourd'huy est une chapelle à l'honneur de Saint Charles qui apartenoit à M. le Comte de Bueil qui est une famille de Piemont, laquelle fut donée par le consentement de ces Messieurs ; et par ordonnance rendue par Monseigneur Fieschy sur une requête présentée en visite pour la sacristie qui est celle d'auiourdhuy. Il y a une Chapellanie dont Mr Bonnet est Recteur, et dont le service se fait au grand autel. L'avant sacristie qui est la chapelle des Mrs de Mondragon avoit servj avant ladite ordonance de Monseigneur Fieschy de Sacristie, par le consentement des Mrs de Lubières qui avoient droit à ladite chapelle, et de sépulture en icelle ; son autel doit être de nouveau retably, pour que le service des deux chapellanies qui sont à Mr le Comte de Modène, et dont le recteur est à présent Mre Jacques Clément de Léautaud, Chanoine de ladite église, qui avoit été transporté au Maître Autel, soit de nouveau fait à ladite chapelle.