Il y a 4 notes dans les archives du XVII ème Siècle.


Le critère de recherche était: [Roquiny de]

Note(s)
Note N° : 88
Descripteur connexe de cette note : [testaments,201]
Descripteur connexe de cette note : [Fléchon,193]
02-07-1624, Paul Bertrand, f°454 v° N°88 Testament de Sibille Fléchonne ... establye en sa personne, honneste femme Sibille Fléchonne, femme à François de Roquiny, bourgeois de ladite ville, laquelle .... lègue .... à son mary ... à Jean, Marguerite, Louise, Jeanne et Bielle Roquiny, ses fils et filles .....
Note N° : 96
Descripteur connexe de cette note : [testaments,201]
Descripteur connexe de cette note : [Fléchon,193]
Descripteur connexe de cette note : [Gaillard,355]
22-12-1664, Jean Bertrand, f°502 r° N°96 Testament de Paul Fléchon, bourgeois ... personnellement estably, Paul Fléchon, bourgeois, lequel ... lègue ..... à Jean-Pierre et Guillen Gaillards, frères, ses nepveus, enfants de Claude, bourgeois de Saint Andiol et de feue Marguerite Roquiny, sa niepce ..... à Anne Gaillarde, pareillement fille dudit Claude et de ladite feue Marguerite Roquiny, aussy sa niepce ..... héritier général et particulier, Charles Gaillard, bourgeois dudit Saint Andiol, fils de Claude et Marguerite .....
Note N° : 135
Descripteur connexe de cette note : [mariages,200]
Descripteur connexe de cette note : [Feautrier,298]
Descripteur connexe de cette note : [Fléchon,193]
Descripteur connexe de cette note : [Gaillard,355]
Descripteur connexe de cette note : [Jeysse, Jaisse,454]
09-02-1665, Jean Bertrand, f°71 v° N°135 Mariage entre Charles Gaillard, bourgeois et Dlle Marie Feautrière .... entre discret jeune homme, Charles Gaillard, bourgeois de Sainct Andiol, filz légitime et naturel de Claude, aussj bourgeois et feue Marguerite Roquinj, au vivant d'icelle, mariés dudit Saint Andiol, d'une part, et honneste fille Damoyselle Marie Feautrière, aussj fille légitime et naturelle de Daniel Feautrier, bourgeois de ceste ville et Dlle Anthoinete Jaisse, mariés de ladite ville, d'aultre ..... ... ledit Gaillard avec la présence et consentement de sondit père et ladite Feautrière avec la présence et consentement de ses dits père et mère, Me Jacques Feautrier, aussj notaire royal, son frère, Jacques Feautrier, bourgeois, son oncle paternel ..... (l'héritage de Paul Fléchon, testament du 22-12-1664, Jean Bertrand, apparait dans la dot)
Note N° : 189
Descripteur connexe de cette note : [Pénitents noirs,187]
Descripteur connexe de cette note : [Porte,296]
Descripteur connexe de cette note : [Mistral Dominique de,16]
Descripteur connexe de cette note : [Mistral de,23]
Descripteur connexe de cette note : [Laget,221]
Descripteur connexe de cette note : [Vincens,351]
Descripteur connexe de cette note : [Baulmes de,204]
Descripteur connexe de cette note : [Baudran,453]
29-06-1623, Jean Cappeau, f°220 v° N°189 Bail à prisfaict à fere édiffier pour la construction des frères pénitens noirs de la ville de Sainct Remy contre Brisson Porte, tailleur de pierres, habitant d'Arles, principal, et Pierre et Loys ..?.. père et filz, aussy tailleurs de pierres dudit Sainct Remy, plèges L'an mil six cens vingt trois et le vingt neufviesme jour du moys de juing, avant midy, par devant moy, notaire royal, et tesmoins soubzsignés, estably en sa personne, Monsieur Privat de Baumes, procureur du Roy, recteur moderne de la compagnie des frères pénitens noirs de ceste ville de Sainct Remy, lequel, avec l'accistance de frère Jean Baudran, soubzrecteur, Jean Dumeyne, accesseur, Messieurs Dominique de Mistral de Montdragon, Sgr de Croses, Antoyne Vincens, advocat en la Cour, juge royal en la baronnye des Baux et Messire Sébastien Laget, chanoyne en l'église collégialle Sainct Martin dudit Sainct Remy, tous confrères en ladite compagnie, et suivant la procuration donnée audit Sieur de Baumes, recteur, par dellibération du chappitre tenu par lesdits confrères le trantiesme apvril dernier, de son bon gré pour luy et ses hoirs, en ladite quallité, tant à son nom que pour et aux noms de tous les autres confrères d'icelle, en quallité de l'ung pour l'autre et du seul pour le tout, sans division ne discussion d'action, a baillé et confié à prisfaict à Brisson Porte, tailleur de pierres dudit Sainct Remy, habitant de la ville d'Arles, icelluy présant et estipullant pour luy et les siens, à faire l'édeffice et besougne en la grand chappelle de ladite confrérie et oeuvre qui y est nécessaire à faire telle que s'ensuyt et soubz les articles suivans accordés et deuemant estipullés. – En premier lieu, les troys croisées qu'il fault pour couvrir ladite chappelle seront faictz de pierre de taille à l'ordre comung que telle estructure a lieu à tel bastimens. – Tenir les murailles qui sont à rehausser de telle proportion que l'on puisse mettre, à cause que ladite chappelle est fort basse, quatre pans et demy ou environ de terre pour le rehault d'icelle. – Les troys portes de taille de ladite chappelle seront rehaucées à proportion de la terre qui sera portée dans ladite chappelle pour la rellever, scavoir, les deux dedans le coin de ladite chappelle, suivant et en la façon qu'elles sont, et pour la porte de la première entrée, y fere des ornemens et ouvraige de taille plus ou moing de structure qu'avoyt en la chappelle des frères pénitens bleus de ladite ville de Sainct Remy. Ladite porte sera dorique. – Faire troys fenestres du cousté du couchant, faictes de taille, d'une proportion pour donner air à la dite chappelle en la mesme forme ou approchant à la novelle qui a esté construicte en ladite chappelle. – Deux ou troys fenestres audit air il se pourra faire de troys à quatre pans d'hauteur ou davantage s'il y eschet en ladite chappellle et du cousté du levant approchant veu les crousées de ladite chappelle. – La muraille du cousté du septentrion qui est derrière l'autel demeurera en l'estat qu'elle est, hormis s'il y fault fere une ouverture en auvalle ou ronde sur ledit hautel et quelque chose s'il faut réduire à ladite muraille. – Sera ladite chapelle bardée de bards de nouveau de pierres de taille avec ses deppendances. Les degrés de l'autel seront remontés à la façon qu'ilz sont. – Sera environnée ladite chappelle de bancz de pierre de taille sur des piedsz droictz de telle malh... ancrés dans ladite muraille. – Sera aussy ladite chappelle entournée de courniche de pierre de taille de la hauteur de quatre à cinq pans par dessus les bancz. – Le recoing du cousté du couchant, près de l'autel où se tienne des ais, sera en la mesme forme redressé de demy bugetz avec une petite porte pour représenter l'ordre ou l'avant muraille près de l'autel et du cousté du levant joignant le sieur de Roquiny. – Sera ladite chappelle sur les crousées couverte de tuilles par ledit Me Porte, lesquelles tuilles ladite compagnie fournira et tant qu'il en sera nécessaire pour ledit couvert. Bien est bon que ledit Porte fournira la chaux et sable pour cest effaict. Avec il faira de pierres, de chaux, sable et toute sorte de choses nécessaires pour la réduction et restablissement d'icelle chappelle.