Il y a 9 notes dans les archives du XVII ème Siècle.


Le critère de recherche était: [Rampalle]

Note(s)
Note N° : 326
Descripteur connexe de cette note : [mariages,200]
Descripteur connexe de cette note : [André,220]
Descripteur connexe de cette note : [Laurens,503]
12-05-1639, Jean Badinenc, f°240 r° N°326 Mariage entre le Sieur François André et Damoiselle Caterine d'André ... entre le Sieur François André, filz légitime et naturel de Sieur Pierre André et Damoiselle Diane Laurense, mariés de la ville de Cavaillon au Comté de Venisse, d'une part, et Damoiselle Caterine d'André, fille aussj légitime et naturelle de Monsieur Daniel André et feue Damoiselle Honorade Rampale, au vivant d'icelle pareillement mariés de la présente ville de Saint Remy, diocèze d'Avignon, d'autre .....
Note N° : 412
Descripteur connexe de cette note : [canonicat,91]
Descripteur connexe de cette note : [Laget,221]
30-09-1606, Sébastien Lyons, f°148 r° N°412 Immission de possession d'ung canonicat pour Messire Sébastien Laget, clerc de la ville de Sainct Remy ... de la place d'ung canonicat et prébende, dans l'église de ladite ville, et celui qui tenoit et possédoit cy devant Messire Véran Rampalle, dernier paisible possesseur .....
Note N° : 633
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Augustines,242]
Descripteur connexe de cette note : [Roussan,259]
Descripteur connexe de cette note : [Hôtel de Croze,330]
Descripteur connexe de cette note : [Nostredame de,128]
Descripteur connexe de cette note : [Maison commune = Mairie,343]
Descripteur connexe de cette note : [Rue du Parage,81]
Descripteur connexe de cette note : [Pascal,378]
Descripteur connexe de cette note : [Alméran d',156]
Descripteur connexe de cette note : [Auran, Orran,390]
Descripteur connexe de cette note : [Constans,354]
07-10-1647, Jean Badinenc, f°337 v° N°633 Achept (pour la communauté de Saint Remy) ... estably personelement Messire Pierre Mirmande, presbtre de la ville d'Arles, lequel ... comme procureur ... des Dames religieuses du dévot monastère Saincte Ursule de l'ordre refformé de Sainct Augustin dudit Arles ... vend ... aux Sieurs Guillaume Bardon, Guillaume Constans et Jean Aurran, consuls modernes de ladite ville de Sainct Remy ... scavoir l'une des chambres de la grand maison, jardin de Monsieur de Croses et de luy acquise par lesdites Dames religieuses par acte de Me Igonnet, notaire royal de ladite ville d'Arles, du 28-09-1634, estant du cousté du midj, d'hault en bas et de bas en hault, confrontant du levant la rue du Parage, du couchant maison des hoirs du Sieur Pierre d'Alméran, de bise aussj et la portion de la mesme maison acquise desdites Dames par le Sieur de Russan, du midj tinal estant cy-après de ceste acquisition. Plus ledit tinal, aussj d'hault en bas et de bas en hault, confrontant du couchant maison des hoirs du Sieur Michel de Nostredame, jadis des hoirs dudit Sr d'Alméran, du levant ladite rue du Parage, midj la grand rue publique, de bize ladite chambre et crotte dessous icelle, aussj de ceste mesme acquisition, et finalement la place du Planet qui est au devant ladite maison, sans y comprendre celle de Pierre Pascal, confrontant du levant maison et ciel ouvert du Sr de Lovency d'Avignon et de Antoine Hugues, Me chirurgien, jadis de feu Antoine Rampale, du couchant et bize ladite rue du Parage et du midj la grand rue publicque de la Place, le tout procédant de ladite acquisition dudit Sieur de Crose dont l'acte est sus désigné. Et le tout que dessus deslivré à l'enchère publique ... pour le prix pourté par ladite deslivrance qu'est de 400 # .....
Note N° : 635
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Augustines,242]
Descripteur connexe de cette note : [Garcin,165]
Descripteur connexe de cette note : [Mistral Dominique de,16]
Descripteur connexe de cette note : [Mistral de,23]
Descripteur connexe de cette note : [Hôtel de Croze,330]
Descripteur connexe de cette note : [Dallen,162]
Descripteur connexe de cette note : [Alméran d',156]
Descripteur connexe de cette note : [Lubières de,149]
28-09-1634, Benoît Igonnet, Arles, AD13, 403E/288, f°751 r° N°635 Achept de maison pour les Révérendes Dames, mère et soeurs religieuses du vénérable monastère Saincte Ursulle de Sainct Augustin d'Arles, vendue par le Sieur baron de Crose de Sainct Remy Au nom de Dieu soit il, l'an mil six cens trente quatre et le vingt huictiesme jour du moys de septembre, après midy, reignant très crestien prince Louys par la grâce de Dieu Roy de France et de Navarre, Comte de Provence Forcalquier et terres adjacentes, seigneur d'Arles Scachent tous qu'il appartiendra.Comme soit ainsi qu'estant les Révérendes dames, mère suppérieure et soeurs religieuses du vénérable monastère Saincte Ursulle de l'ordre réformé Sainct Augustin de ceste ville d'Arles, inspirées de Dieu après avoir souventes foys invocqué ses lumières et de son Sainct Esprit auroient plusieurs foys proposé en chappitre d'instituer et ériger une maison de leur ordre en la ville de Sainct Remy, lieu de la naissance de feue dame Dauphine Lanfreze, leur mère ancienne en première institution, auroient en fin dellibéré et conclud de ce fere pour la plus grande gloire de dieu ayde du prochain éducation des petites filhes à tous exercices de piété et vertu resortable audit sexe et qualité, se seroient mises en debvoir par le moyen de leurs bons amis de chercher une maison propre et convenable à leur dessains pieux et charitables, ce qu'estant venu en notice à Noble Dominique de Montdragon, Sr et baron de Croze et à dame Marguerite de Lubières, sa femme, touchés du désir d'accomplir ceste saincte oeuvre qu'ilz ont jugé estre pour le bien et .... de ladite ville de Sainct Remy, se seroient facilement portés à leur remettre et vendre leur maison qu'ilz ont et possèdent en icelle. En suivant leurs conventions et accords entre eulx verballement faict et arresté désirent à présent les fere rédiger en acte public et ce en la forme et manière que s'ensuit. Pour ce, est-il que par devant moy Benoît Igonnet, notaire et tabellion royal en la ville d'Arles soubzsigné et des tesmoings après nommés, estably en sa personne dame Marguerite de Lubières, femme de Messire Dominique de Montdragon, baron de Croze, citoyen et habitant de ladite ville de Sainct Remy, laquelle comme procuratrice espécialement fondée d'icelluy ainsin qu'appert de sa procuration prinse et receue par Me Jean Michel de Laudun, notaire royal dudit Sainct Remy du vingt six du courant paraissant (?) de l'extraict d'icelle qu'elle en a faict et en tant que de besoing promect fere agréer et ratiffier cest acte et tout son contenu audit Sr baron de Crozes quand en sera requise, de son gré pour luy et les siens heoirs et successeurs à l'advenir, a vendu, ceddé, quicté, remis et transporté ainsi que maintenant par la teneur de ce contract, vend, cedde, quicte, remet et transporte et du tout à jamais désempare purement et simplement à Révérende dame Jeanne de Jésus, jadis Rampalle, mère suppérieure première, et mères Loyse de Sainct Augustin, assistante, Anne des Anges, Françoyse de la Croix, Anne de Saincte Euphrozine, Catherine de Saincte Magdelene, et soeurs Angelle de l'Incarnation, Blanche du Sainct Sacrement, Catherine de Jésus Maria, Catherine de Sainct Charles, Marthe des Anges, Marguerite de Sainct Anthoine, Jeanne de Saincte Ursulle, Marguerite de Jésus et Magdalene de la Nativité, représentans la majeure et plus saine partie dudit chapitre toutes religieuses professes de Coeur du dévot et vénérable monastère de Saincte Ursulle soubz la règle de Sainct Augustin dudict Arles, cappitulairement assemblées au son de la cloche au lieu accoustumé, nulle répugnant, au contraire, icelles toutes présentes, stipullantes et acceptantes pour elles et leurs succederesses en icelluy, procédants néantmoings avec l'assistance et deuement authorizées de Révérend père Messire Anthoine Rampalle, prebtre, docteur en Saincte Théologie, prieur du Baron, recteur du Sainct Siège appostolique et desjà directeur tant aux choses spirituelles que temporelles, leur agent et procureur général et mesme viccaire de Monseigneur l'Illustrissime et révérendissime archevesque de la ville d'Arles qui consacra leur monastère par bulles en datte du vingtiesme juin mil six cens trente deux, illec là présent, constitué aussi en sa personne, leur promettant et consentant, suivant la rézolution et dellibération maintenant prinse entre eulx, Scavoir est une maison et jardin dudict Sr baron de Croze scituée à ladite ville de Sainct Remy et le Planet et place de maisons abbatues qu'il auroit acquises de plusieurs particuliers avec tous ses droictz, actions, appartenances et dépendances en deppendant, (confrontant= mot rayé) et un petit coing dans la basse court de l'escurie dudit Sr baron et ce de la longueur du petit couvert du privé en quarré servant à y construire une crotte pour les lieux commungz desdites dames ou autres, confrontant du levant et midy la rue publique, du couchant les murailhes de ladite ville de Saint Remy et maison des heoirs à feu Pierre d'Alméran, de bize les courtz et estable du Sr de Beauchamps et avec ses autres confrons plus véritables si point en y a, sans aucune restriction ny réservation franche auxdites dames religieuses de toute censive, directe, pentions, mespartement et arrérages des tailles et autres quelles que ce soit du passé jusques à présent et mesme de la pention et cappital d'icelle que ledit Sr baron faisoit à Monseigneur l'archevesque de la ville d'Avignon à raison des maisons par luy acquizes pour fere ledit Planet qui estoit subject au paravant, apparoissant de l'extinction dans le contract d'accord entre eux passé, prins et receu par feu Me Sébastien Laudun, notaire dudit Sainct Remy du septiesme may mil six cent dix huict, laquelle vante et b.... a esté faicte et passée et se faict et passe pour et moyennent le prix et somme universelle convenu et accordé entre lesdites parties de dix huict mille livres tournois et en déduction desquelles icelle dame de Lubières déclaire et confesse avoir heu et receu desdites dames religieuses stipulantes comme dessus, la somme de six mille livres tournois et ce avant cest acte ainsi qu'elle a dict dont contente et satisfaite leur en aquitte et quicte et leurs succederesses soubz promesse ne leur en fere jamais aucune recherche ny demande. Et quant aux douze mille livres restantes ... etc... ....et demande acte que fut faict et publié audit Arles dans un des membres bas dudit monastère appellé le parloir et au devant le trelis, y estant en présence de Nicolas Garcin, bourgeois, Pierre Dallen le jeusne, bourgeois, Deidier Jacob demeurant avec ledit Sr baron dudit Sainct Remy et Pierre Marguet, praticien dudit Arles, tesmoingz requis et soubzsignés avec ladite dame de Lubières et soeurs Révérendes dames mère de Jésus suppérieure, de Sainct Augustin, assistante, et Anne des Anges pour le tous. signé : Soeur Louyse de Sainct Augustin, assistante Soeur Anne des Anges, Soeur Françoise de la Croix Soeur Anne de Saincte Euphrozine M. de Lubières Rampalle, directeur N. Garcin D. Jacob P. Dallen Marguet et moy dit notaire soubzsigné Igonnet
Note N° : 714
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Augustines,242]
Descripteur connexe de cette note : [Mistral Dominique de,16]
Descripteur connexe de cette note : [Mistral de,23]
Descripteur connexe de cette note : [Hôtel de Croze,330]
Descripteur connexe de cette note : [Lubières de,149]
26-09-1634, Jean Michel de Laudun, f°107 r° N°714 Procuration pour Monsieur le baron de Croses ... estably Messire Dominique de Montdragon, baron de Croses, de ceste ville de Sainct Remy, quj ... a faict et constitué sa procuratrice ... dame Marguerite de Lubières, sa femme ... pour ... en la ville d'Arles ... vendre ... à Révérande Mère Jeanne de Jésus, jadis de Rampalle, supérieure du vénérable monastère des dévottes relligieuses Ursulines de l'ordre réformé de Sainct Augustin ... une sienne maison et deppandances d'icelle qu'il a et possède dans l'enclos dudit Sainct Remy .....
Note N° : 716
Descripteur connexe de cette note : [Mistral de,23]
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Augustines,242]
Descripteur connexe de cette note : [Mistral Dominique de,16]
Descripteur connexe de cette note : [Hôtel de Croze,330]
Descripteur connexe de cette note : [Lubières de,149]
21-04-1635, Jean Badinenc, f°142 v° N°716 Ratiffication pour les dames Saincte Ursule de l'ordre Sainct Augustin de la ville d'Arles faicte par Monsieur Dominique de Mistral, sieur de Croses ... estably en personne Messire Dominique de Mondragon, sieur et baron de Croses, lequel, à plain informé de la vente de sa maison faicte en son nom par dame Marguerite de Lubières, sa femme, aux dames religieuses Saincte Ursule soubz la règle Sainct Augustin de la ville d'Arles en vertu de la procuration qu'il luy en a faict, receue par Me de Laudun, notaire royal de la présente ville de Sainct Remy le 26-09-1634, pour le prix de 18000 livres tournois, et ladite vente receue par Me Igonnet, notaire dudit Arles, le 28 du mesme mois, par la lecture que luy en a esté faicte par moy dit notaire ... a ratiffié ... en faveur desdites dames, absentes, Messire Antoine Rampale, docteur en Saincte Théologie, prieur du Baron ... pour jcelles .....
Note N° : 781
Descripteur connexe de cette note : [Brays,240]
Descripteur connexe de cette note : [Sade de,2]
Descripteur connexe de cette note : [Sade Joseph (1) de,54]
Descripteur connexe de cette note : [Planet le,76]
Descripteur connexe de cette note : [Laget,221]
Descripteur connexe de cette note : [Hugues,659]
Descripteur connexe de cette note : [Sade François de, Sr de Brays,116]
31-05-1630, Jean Badinenc, f°476 v° N°66- 734- 11-GW N°781 Achept (pour Antoine Hugues contre François de Sade, Sr de Brayes) ... estably personnellement Monsieur François de Sade, Sr de Brayes, lequel ... a vendu ... à Antoine Hugues, Me chirurgien de la présente ville de Saint Remy ... scavoir une partie de la maison qu'estoit de feu Messire Véran Rampale, scize dans ladicte ville et à la grand rue de la Place, en la mesme qualité et contenance que feu Monsieur Joseph de Sade, sieur de Beauchamps, père dudict Sieur de Brayes s'y tienne collocqué en vertu de l'arrest donné par Nosseigneurs de la chambre des Comtes impuissants contre leurs créanciers, confrontant du levant une boutique estant soubz ladicte partie de maison et une petite maison deppendant de la susdicte, maintenant possédée par Remy Laget, bourgeois, du couchant le Planet du sieur de Croses, du midj ladicte rue et de bize cour et maison dudict Laget ... soubz les mesmes charges et servitudes que ledict feu Sr de Beauchamps la possédoit en vertu de ladicte collocquation ... ayant ladicte vente été faicte pour le mesme prix que ladicte colloquation, scavoir 745 livres .....
Note N° : 852
Descripteur connexe de cette note : [Brancas Silvye de,4]
Descripteur connexe de cette note : [Alméran d',156]
Descripteur connexe de cette note : [Cantord, Contord,42]
07-05-1618, AD84, 1G212, f°131 r° N°852 Sans titre : Il s'agit d'un acte d'accord entre l'archevêque et Silvie de Brancas, veuve de Paul de Mistral. Comme soit que défunct Messire Pol de Mistral, vivant seigneur de Montdragon, de Crozes, Darboux et de Barbentane en partie, gentilhomme de la chambre du Roy, heut acquis par échange de feu Sire Antoine Rampalle de cette ville de Saint Remy, une boutique avec une crotte, et une petite maison acquise de feu Antoine d'Alméran, assise à la grande rue, désignée au contrat sur ce passé devant feu Me Gervais Cappeau, vivant notaire royal dudit Saint Remy, le pénultième aoust 1599 et lesdits jours et ans, devant ledit notaire ledit Sieur heust acquis par échange d'Antoine Contort une boutique de la maison par iceluy achetée dudit Rampalle le 27ème jour du mois d'octobre 1593, notaire Me Pierre Badinenc, le tout deuement confronté aux susdits actes, ladite vente faite moyenant et parmy une pension annuelle et perpétuelle de 6 écus sol que ledit Sieur de Crozes seroit tenu payer et expédier pour lesdits Contort et Rampalle toutes les années perpétuellement à Monseigneur l'Illustrissime et Révérendissime archevesque d'Avignon ou autre ayant de luy droit et cause à chacune fête Notre Dame de demy aoust, semblable pension que ledit Rampalle étoit tenu faire audit seigneur archevesque pour lesdites maisons suivant le contract de nouveau bail d'jcelles fait par les prédécesseurs dudit seigneur archevesque le 4ème janvier 1549, notaire feu Me Remy Navarry dudit Saint Remy, ladite pension rendue et portée audit Avignon aux dépens dudit achepteur, avec promesse d'en rellever lesdits Rampalle et Contort envers ledit seigneur archevesque et tous autres qu'il appartiendra et que n'ayant ladite pension été payée par lesdits Sieurs Rampale et Contort, ledit Sieur de Montdragon ny autres depuis longtemps les arrérages laquelle de 39 ans en ça, Monseigneur l'Illustrissime et Révérendissime Messire Estienne Dulcis, à présent archevesque dudit Avignon, ou ses agents et fermiers demandoient pour 39 ans à Madame Silvie de Brancas, veuve et héritière avec bénéfice d'jnventaire dudit défunt Sieur de Montdragon, son mary, laquelle désirant se décharger et amortir pour jamais ladite pension auroit instamment prié ledit seigneur archevêque, lesdits 6 écus d'or sol de bon poids et coin de France et pour ce prendre une cession et rémission de la somme à laquelle se montera ladite pension au fur du denier vingt sur et à tout moins des fonds et capitaux que la communauté, consuls, manants et habitants de ladite ville de Saint Remy faict à ladite dame en qualité d'héritière avec bénéfice d'inventaire dudit feu Sieur son mary et luy quitter les susdits arrérages et tous autres droits de lods et vente deues de tout le passé jusqu'à présent et que pour grattiffier ladite dame, ledit seigneur archevêque luy a accordé comme s'ensuit. Or est-il que ce jourd'huy 7ème jour du mois de may 1618, de matin, en présence de moy notaire royal et témoins soussignés, personellement étably Monseigneur l'Illustrissime et Révérendissime archevesque Messire Estienne Dulcis, archevesque dudit Avignon, lequel pour grattifier comme dict est ladite dame, Silve de Brancas, héritière avec inventaire dudict feu Sieur de Montdragon, son mary, présente et acceptante, accorde et réduit ladite pension de 6 écus d'or sol de poids coin de France à 21 livres tournois pour chacune année au jour et fête de Notre Dame de demy aoustt, revenant le fonds et capital à denier vingt à 420 livres ou 140 écus de 60 sols pièce, lesquelles ladite dame a remises et cédées, remet et cède audit seigneur archevêque, présent et acceptant, sur plus grandes sommes de fonds et capital que la communauté, manants et habitants dudit Saint Remy, comme héritière susdite avec inventaire dudit feu Sieur son mary luy soit tenus ainsi que amplement résulte aux procès verbaux des sieurs commissaires des réductions des actes de ladite communauté ..... Acte faict et publié audit Saint Remy, dans le chapitre Saint Martin de ladite ville, présents ... et moy Sébastien de Laudun, notaire .....
Note N° : 854
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Augustines,242]
Descripteur connexe de cette note : [Laget,221]
Descripteur connexe de cette note : [André,220]
24-09-1634, AC, BB1, f°299 v° N°854 Conseil du dimanche 24-09-1634 S'est présenté Messire Antoine Rampale, docteur en Saincte Théologie, lequel, pour les dames religieuses de l'ordre Sainct Augustin des villes d'Arles et Avignon, a remonstré, qu'ayant lesdites dames fait desseing dresser une maison en ceste ville à l'honneur et gloire de Dieu et pour la consolation du peuple d'jcelle, elles auroyent achepté la maison du Sieur de Croses avec la place quj est au devant qu'on appelle le Planet, lequel elles désirent joindre à ladite maison pour leur plus grandre commodité, et, parce qu'il se tient entre deux l'ancienne rue, suplient Messieurs les consuls et tout le conseil leur octroyer et permettre le changement et transport de ladite rue du cousté du levant dudit Planet tout contre la maison à présent d'Antoine Hugues, Me chirurgien, et hoirs de Remj Laget, comme aussj la closture du dessus de muraille de la ville pour n'estre troublés par aucune personne en l'usage du jardin joignant lesdites murailles, sauf la desmolir et remettre au premier estat en vue de nécessité publique, considérant le fort peu et du tout point d'inthérêt que le public et le particulier y recepvra et que c'est pour une oeuvre pie quj ne peut revenir qu'au contentement de tous les habitants attandu que le desseing desdites dames ne tend à inthéresser personne mais bien de satisfaire en ce ...partie le général, le particulier et sans le vouloyr attribuer aucune authorité nj franchise par dessus le commun. Après, estant ledit Messire Rampal sortj, tout le conseil s'est mis en debvoyr de dellibérer sur le faict de ladite proposition et requeste. Et à cest effect ledit Sieur André, premier consul, opinant le premier, dict que la requeste desdites dames est très juste et raisonnable. C'est pourquoy attandu le pieux desseing, la considération desdites dames et dudit Sr Rampale tenus bons et la ... que toutesfois la ville soyt hors d'jnthérêt et de priver par le particulier quj ... ... passage à ladite rue. Dict néantmoins que ne possédants encore lesdites dames que ladite maison et que à l'avenir les tailhes et autres impositions quj la concerneront pourrait estre de differe... portion par le trésorier de la communauté est d'advis .... (à suivre)