Il y a 10 notes dans les archives du XVII ème Siècle.


Le critère de recherche était: [Marthaud, Marteau]

Note(s)
Note N° : 26
Descripteur connexe de cette note : [Badinenc,225]
04-06-1609, Paul Bertrand, f°516 v° N°26 Achept de vigne pour Sieur Guilhaume Marthaud contre Me Pierre Badinenc, notaire Me Pierre Badinenc, notaire royal de ladite ville ... désempare à Guilhaume Marthaud, bourgeois de ladite ville, son beau frère .....
Note N° : 30
Descripteur connexe de cette note : [mariages,200]
Descripteur connexe de cette note : [Gros,339]
Descripteur connexe de cette note : [Laudun de,176]
Descripteur connexe de cette note : [Blanchet,472]
25-01-1695, Paul Bertrand, f°61 r° N°30 Mariage entre Sieur Léon de Laudun et Damoiselle Jeanne Gros ... entre Sieur Léon de Laudun, bourgeois de ceste ville de Saint Remy, filz légitime et naturel de feu Me Michel de Laudun, notaire royal et Damoyselle Marie Martaude, quand ils vivoint mariés de ceste ville, d'une part, et Damoyselle Jeanne Gros, fille aussy légitime et naturelle de feu Esperit Gros et Marie Blanchette, quand il vivoit aussy mariés de ceste ville, d'autre, ny ayant eu que la bénédiction nuptialle et espousailles puis long temps, sans avoir dressé aucun acte de conventions matrimoniales ..... (veulent remédier à cette absence de contrat, se refferent au versement de la dot de ladite Gros, acte de Me Brisson Durand du 04-09-1679)
Note N° : 39
Descripteur connexe de cette note : [mariages,200]
Descripteur connexe de cette note : [Laudun de,176]
Descripteur connexe de cette note : [Cappeau,202]
Descripteur connexe de cette note : [Badinenc,225]
12-03-1630, Jean Badinenc, f°397 r° N°39 Mariage entre Michel de Laudun, bourgeois, d'une part, et Marie Marthaud, d'autre ... entre Jean Michel de Laudun, bourgeois, filz légitime et naturel de Me Sébastien de Laudun, notaire royal et feue Dame Louise de Cappeau, au vivant d'icelle mariés de la présente ville de Saint Remy, d'une part, et honneste fille Marie Marthaude, aussy fille légitime et naturelle de Sieur Guillen Marthaud et damoiselle Lucrèce Badinenque, pareillement mariés dudict Saint Remy, diocèse d'Avignon, d'autre
Note N° : 62
Descripteur connexe de cette note : [mariages,200]
Descripteur connexe de cette note : [Badinenc,225]
Descripteur connexe de cette note : [Laudun de,176]
Descripteur connexe de cette note : [Ripert,517]
05-08-1662, Jean Bertrand, f°381 r° N°62 Mariage entre Guillaume Laudun et Damoyselle Marie Rippert ... Sr Guillaume de Laudun, bourgeois, fils légitime et naturel de feu Me Jean-Michel de Laudun, notaire royal et feue Dame Marie Marthaud, en leur vivants mariés dudict Saint Remy, d'une part, et Dlle Marie Rippert, fille aussy légitime et naturelle de Sr Claude Rippert, bourgeois, et Dame Catherine Badinenc, mariés dudit Saint Remy, d'autre
Note N° : 106
Descripteur connexe de cette note : [Chapelle Notre Dame de Pitié,190]
Descripteur connexe de cette note : [Pénitents noirs,187]
Descripteur connexe de cette note : [Hôpital,295]
Descripteur connexe de cette note : [testaments,201]
Descripteur connexe de cette note : [Cappeau,202]
Descripteur connexe de cette note : [Brunet,716]
Descripteur connexe de cette note : [Badinenc,225]
07-07-1623, Jean Cappeau, f°231 r° N°106 Testement de Emanuel Cappeau, bourgeois de Sainct Remy ... estably en sa personne, Emanuel Cappeau, bourgeois de ceste ville de Sainct Remy, lequel ...... a esleu la sépulture de son corps ... dans la chapelle Notre Dame de Pitié, proche l'hospital de ceste ville ... lègue ..... à la compagnie des pénitens noirs de ceste ville ..... à Jeanne Cappelle, sa fille légitime et naturelle et de Damoyselle Jeanne Brunete, sa femme ..... au posthume de ladite Brunet, sa femme ..... à ladite Brunete, sa condigne et bien aimée femme ... héritier universel, Emanuel Cappeau, son filz légitime et naturel et de ladite Brunet, sa femme ... substitue Jeanne Cappelle, sa fille, puis le ou la posthume ..... esécuteurs testamentaires, Pierre Badinenc et Guillaume Marthaud, bourgeois dudit Sainct Remy, ses bons amis et parans .....
Note N° : 273
Descripteur connexe de cette note : [mariages,200]
Descripteur connexe de cette note : [Drac,340]
Descripteur connexe de cette note : [Laudun de,176]
Descripteur connexe de cette note : [Brunet,716]
19-08-1652, Jean Badinenc, f°270 r° N°273-1809- 6 Mariage entre Léon de Laudun et Damoiselle Pierre Drac ... entre jeune home, le Sieur Léon de Laudun, bourgeois, filz légitime et naturel de feu Me Jean-Michel de Laudun, quand vivoit notaire royal, et Dame Marie Marthaud, d'une part, et Damoiselle Pierre de Drac, fille aussj légitime et naturele de Monsieur Me Louys Drac, docteur en droictz, juge royal et ordinaire de la présente ville de Saint Remy, et Dame Florimonde de Brunet, d'autre .....
Note N° : 591
Descripteur connexe de cette note : [Laudun de,176]
Descripteur connexe de cette note : [Badinenc,225]
26-10-1635, Jean Badinenc, f°379 v° N°591-3977- 3 Recognoissance faicte par Me Jean-Michel de Laudun, notaire, en faveur de Marie Martaud, sa femme au sujet du versement de sa dot: ... Lucrèce Badinenque, sa belle mère, vefve du Sieur Guillaume Martaud, bourgeois .....
Note N° : 595
Descripteur connexe de cette note : [testaments,201]
Descripteur connexe de cette note : [Laudun de,176]
27-07-1645, Jean Badinenc, f°260 r° N°595-3997- 7 Testament ... establye personelement Damoiselle Marie Marthaud, femme à Me Jean-Michel de Laudun, notaire royal de ceste ville de Saint Remy, laquelle ... a légué ..... à Marguerite de Laudun, sa fille ..... à Léon, Balthazar, Guilhaume et Joseph de Laudun, ses enfantz masles ..... héritier universel, ledit Me Jean-Michel de Laudun, son mary .....
Note N° : 936
Descripteur connexe de cette note : [Chapellenie du Saint Esprit,122]
Descripteur connexe de cette note : [Cappeau,202]
06-02-1653, Jean Badinenc, f°506 r° N°936 Visite de Mgr de Marini La Chappelle du St Esprit a une chapelanie soubz ledit tiltre possédée comme on a dict par Messire Pierre Marthaud, chanoine de Beaucaire du juspatronat de Reymond et Gabriel Cappeau. Et outre ce, il y a deux confrairies, l'une de Saint Marc et l'autre de Saint Eloy avec deux messes tous les dimenches. Il n'y a point de croix ni de pierre sacrée, ni de marchepied sur l'autel. Ledict Sr commissaire a ordonné que ledit Sieur Marthaud faira apparoir dans un mois de la fondation et du service, à peine de séquestration des fruits. Et que cependant les prieurs desdites confrairies pourvoiront d'une croix, d'une pierre sacrée et d'un petit degré sur l'autel et que lesdicts prieurs seront renouvelés tous les ans et les vieulx rendront compte de leur administration par devant lesdits sieurs doyen et économe.
Note N° : 944
Descripteur connexe de cette note : [Hôtel de Croze,330]
Descripteur connexe de cette note : [Maison commune = Mairie,343]
Descripteur connexe de cette note : [Vincens,351]
Descripteur connexe de cette note : [Dallen,162]
Descripteur connexe de cette note : [Perriat,164]
Descripteur connexe de cette note : [Rousset,462]
Descripteur connexe de cette note : [Ripert,517]
Descripteur connexe de cette note : [Feautrier,298]
Descripteur connexe de cette note : [Mistral Dominique de,16]
Descripteur connexe de cette note : [Garcin,165]
Descripteur connexe de cette note : [Blain,194]
Descripteur connexe de cette note : [Bonnet,543]
08-11-1657, Jean Bertrand, f°620 v° N°944 Achept pour la communauté de Sainct Remy contre le Sieur Jean-François Garcin comme soit que l'année 1647 et le (blanc) escripvant feu Me Jean Badinenc, notère, la communauté de cette ville heust achepté des dames augustines de ceste ville, une partie de la maison par elles acquise du Sieur de Croses, concistant au tinal joignant du midj la grande rue, la crotte, chambre et grenier du costé de la bize, où ayant faict une maison de ville, voyant le plus judicieux ne pouvoir servir à ceste uzage, se seroient résolust de la rebastir et pour cest effect, suivant d'une de ses délibérations du conseil, donna le plan et en ayant voulu traicter avec divers maistres en auroint demandé 5000 # et comme ce prix estoit fort grand, autant que l'incomodité de la ville quj ne permettoit telle despance, ledit bastiment ne feust effectué et parce que ledit tinal menassait ruine, pour esviter plus grand désordre, feust descouvert les tuilles conservées et laissé ledit membre en cest estat comme il est encore, et pour monter à la salle du conseil le falloit fere comme ils faut encore par des degrés de boys qu'il falloit tous les jours rabillés en sorte que l'un et I'autre se rendoint inutiles. Enfin la communauté se seroit résolue d'en achepter une aultre. Feust proposé que le Sieur Garcin vouloit vendre sa maison, la scituation et habitation de laquelle pouvoit servir pour maison de ville et autres nécessités de la communauté, ce quj obligea le conseil général du 21 octobre dernier depputer le Sieur de Beauchamps, Sieurs Sébastien Perriat, Jean Dallen, Me appoticaire, et Daniel Feautrier pour voir ladite maison, rapporter l'estat d'icelle au conseil pour y estre dellibéré ce que de raison, et ayant, lesdits Sieurs depputés, veu ladite maison et rapporté au conseil général du 4ème du courant qu'elle pouvoit servir pour maison de ville, les escolles et boulangerie et qu'elle n'estoit pas plus prissagée que ce que la commuauté possède à présent, et après plusieurs conférances avec lesdits Sieurs depputés et plus apparrents de la ville, ledit Sieur Garcin a réglé au dernier mois le prix total de s'a maison à 3600 # et ledit conseil après toute chose considérée auroit délibéré ce que s'ensuit : Par la pluralité de voix a esté déllibéré de prendre la maison dudit Sieur Garcin à la réserve de 4 membres bas qu'il occupe à costé droict en entrant, concistant à la salle aboutissant le passage, 1e membre à la gauche et deux à la droicte quj vont aboutir à la grand rue, la cuisine et petite cour qu'est de la maison du chappitre et tout ce qu'a esté de la mesme maison non comprinse à la vente quj demeurera audit Sieur Garcin. Encore luy appartiendra en proprietté la crotte, le cellier la joignant acquis des heoirs de Guilhaume Marthaud, lesquels membres auront leur entrée et passage dans celluy et grande porte que sont maintenant aussj bien que l'uzage du puis qu'est dans le ciel ouvert et le bouchant ou desmolissant ledit Sieur Garcin ne pourra préthendre aulcun inthérêt et en donne 2550 # en pention perpétuelle, moitié à 6 ¼ et moitié à 5 % et la communauté demeurera chargée de 24 florins de prissage et ledit Sieur Garcin, de surplus, à tant moins duquel prix prendra la présente maison, de bas en hault et le membre descouvert du costé du midj qu'estoit le vieux tinal dudit Sieur de Croses pour 400 # sans y comprendre le Planet quj demeurera à la communauté et dez aujourd'huj lesdites maison et membre descouvert seront mis aux enchères sur ledit prix et au cas se prenne des enchérissements par dessus sera ..... ..... suit la vente aux enchères de l'ancienne maison de ville ..... Or est-il ... estably en sa personne ledict Sieur Jean-François Garcin, lequel ... a vendu ... à la communauté de ceste ville, Messire Dominique de Maistral, Sieur et baron de Croses, Guilhaume Rousset et Guilhaume Bonnet, consulz modernes de ladite ville, Messire Joseph de Sade, Sieur de Beauchamps, Sébastien Perriat, bourgeois, et Daniel Feautrier, troys des depputés par le susdit conseil et suivant le pouvoir porté par icelluy ... sa maison dans l'enclos de ceste ville et grande rue allant à la porte de l'esglize, à la réserve, comme est sy dessus dict dans le conseil général, scavoir de quatre membres bas que ledict Sieur Garcin occupe à costé droict en entrant, concistant à la salle aboutissant le passage, le membre à la gauche et deux à la droicte quj vont aboutir à la grand rue, la cuisine et petit ciel ouvert quj est de la maison du chappitre et tout ce qui a esté de la mesme maison, non comprins dans la présente vante quj demeureront audit Sieur Garcin. Encores luy appartiendra de mesme en proprietté la crotte et cellier la joignant de long en long, acquis des heoirs de Guilhaume Marthaud, lesquels auront leur entrée et passage dans celluy et grand porte que sont maintenant, aussj bien que l'uzaige du puits qu'est dans le ciel ouvert, et la communauté le bouchant ou desmolissant ledit Sieur Garcin ne pourra préthendre aulcun inthérêt, confrontant toute ladicte maison, du levant maison dottalle du Sieur Claude Rippert, bourgeois, et dudit Feautrier, du couchant ladite grand rue et estable de Monsieur Paul-Anthoine Vincens, Sieur de Servanne, du midj le petit ciel ouvert, cuisine réservée et maison dudit Feautrier acquise du chappitre Sainct Martin de ceste ville et de bize ledict Sieur Vincens et maison de Françoys Blayn ..... moyenant le prix et somme de 2550 # à compte desquelles ledit Sieur Garcin prend en payemant la somme de 400 # pour lesquelles ledit tinal et maison de ville luy ont esté deslivrés .....