Il y a 9 notes dans les archives du XVII ème Siècle.


Le critère de recherche était: [peste]

Note(s)
Note N° : 543
Descripteur connexe de cette note : [Isoard,400]
14-06-1656, Ysaac Jacques Ferré, f°128 r° N°543 Déclaration faicte par Anthoine Isoard ... estably en personne, Anthoine Isoard, bourgeois, habitant de la ville de Saint Remy, a déclairé qu'en l'année 1650, ceste ville feust affligée de maladie contagieuse. Il réfugia à la grange du Sieur de Pigon, terroir de Saint Remy où vers la fin du moys d'octobre de ladite année, il feust appelé au nom des Sieurs consulz pour adcister en qualité d'officier du conseil de ceste ville, à une assemblée, qui se tenoit aux barrières d'Eygalières où il se treuva, et feust teneue par devant Monsieur le Juge de ceste ville. Entre autres choses, feust proposé que lesdicts consulz avoyent faict veu au bienheureux Saint Roch pour intercéder pour le recouvrement de la santé de ceste ville et qu'ilz avoyent recogneu que, par les effets de son intercession, Dieu auroit apaisé sa colère, et, par ce moyen, pour l'honneur de ce Saint, il estoyt expédiant de bastir une chappele de Saint Roch à tel lieu qu'il seroyt advisé. Lesquels consuls portarent oppinion de la bastir, et, luy aussy, donna semblable sentimans, comme firent plusieurs autres quy se treuvarent à ceste assemblée. Et, par la pluralité des voix, il feust deslibéré que ladite chappele se bastiroyt à tel lieu et endroict qui seroyt destiné par les consuls. Conffesant cella véritable, et, en foy de ce, l'a ainsy juré et entre mes mains les escriptures touchées, là présant ledict Sieur Juge en a requis acte à moy, notaire, pour luy servir qu'en temps de besoing .....
Note N° : 544
Descripteur connexe de cette note : [Vachet,394]
19-05-1656, Ysaac Jacques Ferré, f°97 r° N°544 Déclaration faicte par Henry Vachet sur la cessation de la peste ... estably en personne, Henry Vachet, cardeur, originaire et habitant de ceste ville de Saint Remy, lequel a déclairé avoir esté créé intendant de la santé en l'année 1650, aulquel temps ceste ville se treuva affligée de la maladie contagieuse, et, en ceste qualité d'intendant, il estoyt appelé le plus souvant aux assemblées et bureaux de la santé que se tenoient, entre autres, à l'assemblée générale qui feust tenue par ledit Monsieur le Juge de ceste ville aux barrières du lieu d'Eygalières, à la fin du moys d'octobre de ceste année où feust proposé, entre autres, que les consulz avoyent faict veu au bien heureux Saint Roch pour intercéder pour le recouvrement de la santé en faveur de ceste ville, et, que, du despuys, on avoit resenty les effetz de ses prières et, affin de rendre le veu plus recommandable et mémorable, les consukz et la plus grande partie et luy mesme portarent oppinion de bastir une chappele au nom et à la gloire de Saint Roch, ce que feut ainsin délibéré, et, aussy au par advant le bureau l'avoit aussy délibéré. Et feust apprès que le jour que la pierre fondamentale de ceste chappele feust jettée, la maladie cessa. Et, pour foy de ce, l'a juré entre mes mains, ce dessus véritable, de quoy ledit Sieur Juge, en personne, a requis acte pour luy servir .....
Note N° : 545
Descripteur connexe de cette note : [Chapelle Saint Roch des Faubourgs,289]
Descripteur connexe de cette note : [Nautet,308]
Descripteur connexe de cette note : [Gorgonier,361]
Descripteur connexe de cette note : [Rachet, Rachept,505]
Descripteur connexe de cette note : [Dutrège,216]
Descripteur connexe de cette note : [Dany,433]
Descripteur connexe de cette note : [Blanc,389]
Descripteur connexe de cette note : [Espinier, Espinet,524]
Descripteur connexe de cette note : [Barnouin,578]
Descripteur connexe de cette note : [Hugues,659]
Descripteur connexe de cette note : [Brun,375]
Descripteur connexe de cette note : [Petit,181]
06-12-1650, Jean Badinenc, f°795 r° N°545 Priffait de la chapelle Saint Roch Au nom de Dieu soit, l'an mil six centz cinquante et le sixiesme jour de décembre, avant midj, par devant moy, notaire royal, et tesmoins à la fin només, establis personelement les Sieurs François Rachet, docteur en médecine, le Sieur Jean Hugues, maitre chirurgien, et Piere Gorgonier, consulz modernes de la présente ville, directeurs et marguiller de la confrairie Saint Roch, en suite du voeu qu'ilz ont faict audict Saint, duquel appert dans la délibération du bureau de la santé de ceste ville et du conseil général d'jcelle du vingt sept octobre pour la deslivrance de la maladie contagieuse dont ladicte ville s'est treuvée attaincte, joinctz avec eulz Sieurs Jean Blanc, Antoine Nautet, François Dany et Jean Espinier comme autres directeurs lesquels de leur gré et bonne volonté ont doné et remis à prisfaict à Louys Brun, maitre masson dudict Saint Remy, et Michel Bernoin, maitre masson de l'Isle de Venisse, icy présentz et lesquels on offert, tous deux ensemble, et en la qualité de l'un pour l'autre et le seul pour le tout sans division d'action ne ordre de discution, ont promis et prometent auxdicts Sieurs consulz et autres directeurs, stipulantz et acceptantz faire et construire une chapelle à l'honeur de Saint Roch dans un coin de tere que ledict Sieur Rachet premier consul ha proche des fossés de ceste ville au quartier dict du Chasteau, où ledict Sieur Rachet par sa pieuse libéralité et afin que le voeu soye d'autan mieulz accomplj, en a doné la place, dans laquelle bastiront, ediffieront et construiront ladicte chapelle à cinq canes de longeur et deux canes six pans de largeur le tout dans oeuvre fairont les fondementz de pastoir à chaux et sable de la profondeur et largeur nécessaire et suffisante, sur lesquels fondementz fairont les murailles de la largeur de quatre pans, aussj à chaux et sable, investie de cadete dedans et dehors, estant le mitan de pastoir, pareillement à chaux et sable, regnant sa pilastre apropriée suivant le desseing fairont auxdicts pilastres un chapiteau corintien enrichit de ses ornementz fairont encore un architrave frise et crouion enrichies de ses ornementz et regnent tout au partour de ladicte chapelle fairont la voulte du dessus de ladicte chapelle en impériale et le choeur ou presbitere à plat fonds enrichi suivant le desseing fairont un autel avec quatre colonnes, deux niches entre les deux colonnes avec une anonciation et tous les ornementz pourtéz par le desseing fairont la porte de ladicte chapelle en ordre dorique tout entier et au dessus un clocher pour y loger une cloche fairont le couvert à tuiles nies sur le voultage, fairont aussj au dessus ladicte pour un Saint Roch dans une niche bien deuement et à proportion et toutes leurs besougnes cy dessus seront toisées à parement. Que la piere de taille, et pastoir, chaux, sable et mesme tout le boys et tuiles nécessaires pour ladicte oeuvre seront fournis par lesdicts Sieurs consulz et directeurs, Que lesdicts Brun et Bernoin priffachiers seront tenus travailler incessament à ladicte oeuvre et l'avoyr faict et parachevée entre cy et la fin du moys de mars prochain, pourvu que les gelées et le mauvais temps ne les empeschent, moienent le prix pourté par la deslivrance qui leur en a esté faicte d'enchères publiques par devant Monsieur le juge royal et ordinaire de ladicte ville, y escrivant moy dict notaire, du vingt un novembre dernier, scavoir pour les murailles du fondement à raison de quatre livres la cane carrée et pour celle du dehors à neuf livres aussj la cane carrée. En déduction de laquelle oeuvre, lesdicts Brun et Bernoin ont présentement receu desdicts Sieurs consulz et par mains dudict Blanc et directeurs de la Communauté la somme de cent livres tournois desquelles ont d'autant quitté lesdicts Sieurs consulz et Communauté, et le surplus du prix de ladicte oeuvre se payera auxdicts priffachiers ainsj que lesdicts Sieurs consulz et autres directeurs susnomés prometent des deniers de ladicte Communauté ou de l'aumosne et libératités de bon gré de temps en temps suivant que ladicte oeuvre se treuvera advansée, le tout en paix et sans contredict. Pour lesquels priffachiers Louis Nautet, maitre cordonnier, icy constitué en persone s'est de son gré et bone volonté rendu plège caution et principal observateur des choses par eulz promises et a renoncé à la loy de principal comme avant autre plége, duquel plégement prometent le relever en bonne et deue forme. Pour l'observation de quoy et de ce dessus, lesdictes parties obligent et soubzmetent tous leurs biens présentz et futurs mesme lesdicts priffachiers et le plége en personne aux Cours de submission de Provence et autres auxquelles sera besoing recourir. Comme ainsi l'ont juré et requis acte. Faict et receu audict Saint Remy dans ma boutique, présents et requis Sieurs Daniel Dutrège bourgeois et Jacques Petit de ladicte ville. Signé qui a sceu escrire avec lesdictes parties, ledict Nautet plège illitéré Rachet, consul Hugues, consul Gorgonnier, consul Michel Bernoin L. Brun Blanc Nautet François Dany Espinier Dutrège
Note N° : 546
Descripteur connexe de cette note : [Chapelle Saint Roch des Faubourgs,289]
Descripteur connexe de cette note : [Nautet,308]
Descripteur connexe de cette note : [Drac,340]
Descripteur connexe de cette note : [Gorgonier,361]
Descripteur connexe de cette note : [Rachet, Rachept,505]
Descripteur connexe de cette note : [Mazet,383]
Descripteur connexe de cette note : [Brun,375]
Descripteur connexe de cette note : [Barnouin,578]
Descripteur connexe de cette note : [Hugues,659]
Descripteur connexe de cette note : [Sandry de,800]
23-12-1650, Jean Badinenc, f°804 r° N°546 Cession L'an mil six centz cinquante et le vingt trois de décembre, après midy, pardevant moy notaire royal et tesmoins à la fin només Establye personelement Louys Brun masson de la présente ville de Saint Remy et Michel Bernoin masson de l'Isle de Venisse, lesquels tous deux ensemble et en la qualité de l'un pour l'autre et le seul pour tous sans division d'action ni ordre de discution ont cédé, remis et délégué, cédent remètent et délèguent à Monsieur maitre Louys Drac docteur en médecine, juge royal et ordinaire de ladicte ville de Saint Remy présent stipulant et acceptant la somme de cinq centz livres à prendre, exiger et recouvrer sur les sommes que leur sont et seront deues pour raison de l'oeuvre et édiffice qu'ilz ont prins et se sont obligés fere de la chapelle Saint Roch par acte de moy dict notaire du sixiesme du courant eus par antériorité et presférance sur les premiers travaulx qu'ilz y ont jà faict et continuent de fere ... tous autres leurs créances quelz que soyent et ledict recouvrement se faira par ledict Sieur Drac juge des mains des Sieurs consulz communauté et autre à eulz oblige par le susdict acte et aux termes et conditions d'iceluy mettantz quant à ce ledict Sieur à leur mesme lieu, droict et action par touchement de mains avec promesse luy demeurer de bon debt et de toute autre estinction de droict requis mesme de n'en avoyr faict autre cession que la présente Laquelle a esté faicte moyenent semblable somme de cinq centz livres que lesdicts Brun et Bernoin ont confessé avoyr heu et receu dudict Sieur Drac juge réellement et comptant en monoye ayant cours au présent pays d'une numération intervenue. Et ce pour employer au payement de personnes quy les assistent et mesme pour leurs assistants particuliers pour faire et pourvoir à la perfection de ladicte oeuvre, de laquelle somme de cinq centz livres lesdicts Sieurs Brun et Bernoin se tienent contentz et satisfaictz en quittent ledict Sieur Drac juge et prometent luy en fere jamais demande. Pour l'observation de quoy et .......... le contenu au présent acte lesdicts Sieurs Brun et Bernoin tous deux ensemble et solidèrement l'un pour l'autre comme est jà dict obligent et soubzmetent leur persone et biens et par esprès tems que leur est et sera dub par raison de langueur suivant ledict acte de priffaict qu'ilz apportent et ...... audict Sieur Drac juge et prometent le tout tenir au nom d'iceluy par tiltre de précaire sans le pouvoyr alliénér, transporter, céder ny remetre qu'il ne soye préallablement payé de ladicte some de cinq centz livres, et sans que l'esprit de partage desroge à la générale n....... aux Cours de submission de Provence et autres auxquelles sera besoin agir et recourir. Comme ainsy l'ont juré et renoncé à tous droicts et stipulations contraires. De quoy ledict Sieur juge a requis acte. Faict et récité audict Saint Remy dans ma boutique, présents et requis le Sieur François de Sandry, Sieur de Clamesy et le Sieur Jean Mazet bourgeois de ladicte ville signés avec lesdictes partyes. Brun Drac Michel Bernoin de Clamesy Mazet Et moy Jean Badinenc, notaire royal de ladicte ville de Saint Remy, recepvant soubzsigné Badinenc en marge, f°805 r° Le mesme jour ladicte cession a esté inthimé à Messieurs les consulz modernes en la présence des Sieurs Jean Hugues et Piere Gorgonier deux des consulz et encore à Antoine Nautet l'un des directeurs de la confrèrie Saint Roch par moy notaire royal présents les tesmoins à la fin només à fin qu'ils n'ayent à payer à d'autre persone qu'à Monsieur le juge ........ la somme y contenue à peyne de payer deux fois et de souffrir tous despans domages et inthérets. Lesquels Sieurs consulz ont respondu que ledict Sieur juge icy sous cédant ne peuvent rien demander (que) que l'oeuvre ne soyt parfaicte d'autant que de ce qui est à fere cela se montera plus que dis de celle qui sont faicts ainsy qu'il seront .... par le priffaict quy en a esté doné offrantz néantmoins ainsy qu'il appert par le contract de doner quelquechose de temps en temps à la charge par ledict Sieur juge respondre et s'obliger de fere parachever ladicte oeuvre. Et ledict Sieur juge a dict qu'il n'est point tenu de (ce) que lesdits Sieurs consulz disent et que c'est à eulx de le fere et non point à luy de quoy il proteste et de se fere payer ......... ainsy et par ce qu'il appert et le Sieur Nautet que c'est le faict desdicts Sieurs consulz et non le sien. Faict et crié où que dessus présents lesd. Sieurs de Clamesy et Mazet signés avec lesdits Sieurs juge et consulz /(*) ... Sieur François Rachet docteur en médecine Hugues consul Rachet consul Drac Gorgonier consul
Note N° : 547
Descripteur connexe de cette note : [Chapelle Saint Roch des Faubourgs,289]
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Saint Paul, observantins,237]
Descripteur connexe de cette note : [Perriat,164]
Descripteur connexe de cette note : [Rachet, Rachept,505]
Descripteur connexe de cette note : [Reboul,403]
20-09-1671, Conseil communauté, BB4, f°259 r° N°547 Conseil du 20 septembre 1671 Comme aussi représante ledict Sieur premier consul qu'en l'année mil six cens cinquante cette ville ajant estée affligée de la peste les Sieurs consuls d'alors dans la presse d'jcelle heurent recours à la divine bonté et faict veu d'ériger à quelque endroict proche la ville une chapelle à l'honneur de Saint Roch, ce qui ajant esté proposé à un conseil y feust dellibéré que ladicte chapelle seroit faicte au lieu plus proche et convenable qu'il seroit advisé.Lesdicts Sieurs se dénantirent voulant esfectuer ce voeu et suivre cette dellibération.Monsieur François Rachept docteur en médecine pour lors un d'iceux eymu de dévotion pour ce grand Saint auroit verballemant donné à la Communauté quelques contenances d'une terre qu'il possédoit au quartier du Château pour y dresser ladicte chapelle, en concéquance de quoy la Communauté auroit faict comancer cet édifice et demeuré néantmoingt imparfaict et à présant le R.P. Boisselly, gardien du Couvant des Observantins de cette ville a donné une requeste au Conseil dont la lecture sera faicte par le greffier pour le suplier de leur donner cette chapelle non achevée laquelle ils fairont achever à ses despans pour l'acomplissemant dudict voeu dans laquelle ils y cellebreront festes et dimanches la saincte messe et le jour de feste (du) glorieux Sainct annuellement diront une grand messe, diacres et soubsdiacres et ensuitte feroyent la procession pourvu que la Communauté leur acheptat et leur remit quatre cannes carrées d'une terre que Jacques Reboul possède joignant ladicte chapelle pour y faire construire un hospice pour la retraicte de quelques religieux affin d'avoir par là mieux le moyen d'inviter le publicq à une plus grande dévotion et de les confesser plus comodément qu'ilz ne peuvent faire estant leur couvant beaucoup esloigné de la ville, d'ailheurs qu'ilz peuvent adcister avec plus de facilités les malades de la ville dans leurs nécessités ayant ladicte chapelle et oultre ce promettent de se demettre de la maison qu'ilz ont en cette ville prisagée six florins desquels la Communauté les descharge annuellement et d'en achepter jamays ny luy ny ses successeurs avenir dans la ville de quoy en donne advis au Conseil. Sur quoy après avoir entendu la lecture de ladicte requeste et considérant que l'offre dudict R.P. comme bien advantageuse et utille au publicq s'agissant mesme de l'acomplissemant d'un voeu qu'avoit demeuré imparfaict jusques à présant,le Conseil unanimement,à la réserve dudict Sieur Perriat,a dellibéré soubz les conditions susdictes qu'on justifiera sy la Communauté s'est chargée de descharger lesdicts R.P. Observantins de six florins de prisage annuellement et ce faict donner pouvoir auxdicts Sieurs consuls au nom de la Communauté d'achepter lesdictes quatre cannes terre carrées dudict Reboul et à ce subject feront tout ce qu'il sera nécessaire pour raison de ce et en cas de reffus dudict Reboul on le fera assigner pour avoir la désemparation de ladicte contenance de terre. Nota : Acte relaté par le Dr Edgar LEROY dans "Le Couvent des Observantins de Saint Paul de Mausole".Etudes Franciscaines, N°12, Juin 1954, p.91-92.
Note N° : 548
17-07-1650, Conseil communauté, BB3, f°103 v° N°548 Conseil du 17 juillet 1650 La peste rôde autour de Saint Remy et l'on décide de mettre des barricades contre le mal contagieux.
Note N° : 549
24-08-1650, Conseil communauté, BB3, f°105 v° N°549 Conseil du 24 août 1650 Malgré les précautions prises, la peste envahit la ville. Expulsion des habitants de la rue du Château et fermeture de cette rue. Défense aux gens consignés dans leurs maisons d'en sortir. Ordre au menu peuple de sortir de la ville .....
Note N° : 550
27-10-1650, Conseil communauté, BB3, f°106 v° N°550 Conseil du 27 octobre 1650 à la barrière d'Eygalières Conseil général convoqué par advis particuliers donnés à tous ceux du conseil qui, despuys la maladie contagieuse, sont retirés aux lieux circonvoisins et à ceux qui sont dans ceste ville de Saint Remy ou à des granges du terroir d'icelle, tenu aux barrières du lieu d'Eygalières qui sont entre le terroyr de Romanil et ceste dite ville ..... A esté remonstré par lesdits Sieurs consuls que, dans la presse de la maladie contagieuse, leur ressource a toujours esté à la divine Bonté, afin d'estre d'autant mieulx délivrés d'icelle, ils auroient fait voeu à Saint Remy, comme vray et légitime protecteur de ceste ville, puisqu'elle a l'honeur de porter son nom, d'ériger la confrérie dudit Saint dans la chapelle de la ville qui est au dessous et au fondement du clocher que ladite ville a autrefois faict édiffier ... de dresser une bannière dudit Saint et encore d'ériger, à quelque endroict proche la ville, une chapelle à l'honneur de Saint Roch, auquel ils ont faict le voeu, depuis lesquels voeux et recommandations auxdits Saints, ils ont recogneu que le mal s'est, par la grâce de Dieu, appaisé, croyant que l'intercession desdits Saints y a grandement opéré et faira bien davantage si lesdits voeux s'accomplissent entiérement, estant à craindre que si on en vient à une fin et conclusion d'iceulx que Dieu ne retire sa miséricorde et lesdits Saints leurs prières . L'assemblée approuve et dellibère qu'il sera faict la bannière de Saint Remy, la confrairie dudit Saint relevée dans ladite chapelle, sous l'administration de l'estat consulaire, et, pour la chapelle de Saint Roch, qu'elle sera faicte au lieu plus proche et convenable que lesdits Sieurs consuls adviseront hors et proche la ville et qu'ils en bailheront le priffaict à la meilleure condition que sera possible.
Note N° : 551
Descripteur connexe de cette note : [Navarry,163]
Descripteur connexe de cette note : [Drac,340]
Descripteur connexe de cette note : [Laget,221]
Descripteur connexe de cette note : [Durand,210]
Descripteur connexe de cette note : [Alméran d',156]
Descripteur connexe de cette note : [André,220]
Descripteur connexe de cette note : [Beauchamps,184]
Descripteur connexe de cette note : [Sade Joseph (2) de,117]
03-09-1651, Conseil communauté, BB3, f°136 N°551-3667- 11 Conseil du dimanche 3 septembre 1651 ... a esté remonstré par ledit Sieur de Beauchamps que les consuls vieux, soubz une dellibération du conseil général tenu au mois d'octobre dernier qui porte qu'ils présupposent pouvoir à eulx d'ériger une chapelle à Saint Roch ensuitte de quoy ils en auraient baillé le priffaict à des massons, qui despuys auraient cédé à Me Drac, juge, 500 # qu'il en poursuit la communauté et en veult estre payé ..... Avant que d'opiner MM. Pierre André, advocat, Loys d'Alméran, Loys Navarry, le Sr Pierre Durand, Messire Me Pierre Laget, chanoyne, ont soustenu que par le conseil général tenu à Eigalières, n'a point esté dellibéré d'ériger aucune chapelle à Saint Roch, mais faire réserver pour le 1er conseil général qui se tiendra dans la ville après la santé arrivée, et que ladite dellibération, en ce chef, a esté un malentendu du greffier et partant escript