Il y a 34 notes dans les archives du XVII ème Siècle.


Le critère de recherche était: [Barrel]

Note(s)
Note N° : 67
Descripteur connexe de cette note : [Dallen,162]
Descripteur connexe de cette note : [Chabaud,228]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat01 = doyenné,95]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat,91]
Descripteur connexe de cette note : [bénéfice,93]
Descripteur connexe de cette note : [Vincens,351]
Descripteur connexe de cette note : [Laudun de,176]
Descripteur connexe de cette note : [Crespin,460]
Descripteur connexe de cette note : [Anthoine, Antoine,585]
Descripteur connexe de cette note : [Laurens,503]
Descripteur connexe de cette note : [Rasibus,717]
Descripteur connexe de cette note : [Vespier, Guespier,492]
21-06-1667, Jean Bertrand, f°294 v° N°67 Immission de possession de canonicat pour Mre Léon de Laudun ... estably en sa personne Mre Léon de Laudun, chanoine en l'esglise collégialle Saint Martin de ladite ville, lequel ... est comparu par devant vénérables personnes, Mre Amédée Crespin, docteur en Sainte Théologie, prêtre et doyen en ladite esglise, Mre Cézard Vincens, Mre Guillaume d'Anthoine, Mre François Chabaud, Mre François Barrel, Mre Guillaume Dallen, Mre Reynaud Laurens et Mre Louys Rasibus, prêtres et chanoines en la mesme esglise ... lequel a représenté au chappitre et dict qu'il auroit obtenu bule de Mgr ... vice-légat de la ville d'Avignon, en datte du 9ème du courant, du canonicat, bénéfice et prébende de feu Mre Balthezard de Laudun, prêtre et chanoine en la mesme esglise ..... (parmi les signatures : Guibert, curé ... Vespier, bénéficié)
Note N° : 178
Descripteur connexe de cette note : [Dallen,162]
Descripteur connexe de cette note : [bénéfice,93]
Descripteur connexe de cette note : [Pellestord,358]
Descripteur connexe de cette note : [Daillan,738]
Descripteur connexe de cette note : [Rouchon,808]
25-02-1668, Jean Bertrand, f°85 v° N°178 ... establys en leurs personnes, Messires Joseph (prénom barré) Barrel, docteur en saincte théologie, et Guilhaume Dallen, pbre et chanoine en l'esglize collégialle et chappitre Sainct Martin de ceste ville ... lesquels ... désemparent ... à Messire Luc Pellestord, aussy pbre, bachellier en saincte théologie et bénéficier audit chappitre ... une terre, cy devant verger, estant mort par la rigueur du temps, au terroir de ceste ville et quartier du cimetière des Juifs, contenant une saumée ou environ ... confrontant du levant les heoirs de Pierre Rouchon, du couchant gauldre ou vallate, du midy, les heoirs de Guilhaume Daillan et de bise, chemin haut d'Arles ... moyenant le prix et somme de 50 # .....
Note N° : 183
Descripteur connexe de cette note : [Chapelle Notre Dame de Pitié,190]
Descripteur connexe de cette note : [Dallen,162]
Descripteur connexe de cette note : [Véran,424]
12-08-1673, Paul Bertrand, f°289 r° N°183 Convention entre les prieurs de la chappelle Nostre Dame de Pitié et le chappitre ... Messire Jean-François Barrel, docteur en sainte théologie, pbre et chanoine du vénérable chappitre Saint Martin de ceste ville, pour et au nom dudit chappitre, premier prieur de la chappelle Nostre Dame de Pitié de ceste ville, d'une part, et Antoine Dallen, Me appoticaire, et Pierre Véran, d'André, mesnager de ladite ville, autres prieurs de ladite chappelle Nostre Dame de Pitié, d'autre, lesquels ... ont convenu ... que lesdits seconds prieurs seront tenus ... de fournir les ornements nécessaires pour l'autel que ledit chappitre fait ériger, soubs le tiltre Saint Roc, dans ladite esglize Nostre Dame de Pitié .....
Note N° : 352
Descripteur connexe de cette note : [Chapelle Notre Dame de Pitié,190]
Descripteur connexe de cette note : [Mignot,168]
Descripteur connexe de cette note : [Chaix, Chais, Chaysse,297]
Descripteur connexe de cette note : [Vespier, Guespier,492]
Descripteur connexe de cette note : [Michel,366]
Descripteur connexe de cette note : [Combe,362]
Descripteur connexe de cette note : [Queissac, Queysac,457]
10-05-1684, Jacques Feautrier, f°207 v° N°352 Prisfaict pour les Margalliers de Nostre Dame de Pitié contre Nicolas Queissac. L'an mil six cens huictante quatre et le dixiesme jour du mojs de maj, après midj, par devant moj, notaire royal de la ville de Sainst Remj, soubsigné, et présans les tesmoings à la fin nommés, establjs en leurs personnes, Messire Jean François Barrel, pbre, docteur en Saincte Théologie et chanoine en l'esglise collégialle Sainct Martin dudict Sainct Remy, un des Sieurs scindic dudict chapitre, Sieurs André Mignot et Jean Michel, recteurs de la chapelle Nostre Dame de Pitié qui est hors la ville, ont donné à prisfaict à Nicolas Queissac, Me masson de la mesme ville, présant, stipulant et acceptant à faire les besougnes suivantes à ladicte chapelle. Premiérement, faira ledict prisfachier deux pilliers de l'espesseur de cinq pans en carré jusques à la naissance de la voute, estant lesdicts pilliers construict d'une cadette de tailhe, comme ceux qu'estojent auparavant, le dedans bastj de pastoujre avec bon mortier avec la mesme architecture qu'elle estoit cy devant, de laquelle ledict Queissac a dict estre très bien assavanté [instruit]. Lesdicts pilliers seront fondés par icelluy jusques à terre ferme, leurs donnant les profondeurs nécessaires. Fera, ledict prisfachier, une voute à l'antrée de ladicte chapelle, qui formera ledict vestibulle à troys antrées, laquelle sera faicte en croisier avec l'architecture samblable à celle de ladicte chapelle qu'est en ...... dans icelle, laquelle voute sera garnie de pastoujre et bastie à chaux et à sable aussj bien que lesdicts fondemans. Les trojs murailles seront montées de l'espesseur d'un quejron jusques à l'estradosse de ladicte voute, laquelle sera bardée au dessus de quatre au buget, quj seront pausés avec bon mortier, aussj à chaux et à sable, lequel barda sera faict en quatre pantes dans le flanc de ladicte voute, en façon que les eaux desdictes pantes ne découleront pas contre les murailles de ladicte esglise, ainsin seront détournés et les conduire en dehors, tant dudict costé qu'au devant, par des gorgues de pierre sortans des uns et des autres costés d'un pan et demj. Fera, ledict prisfachier, sur les trojs murailles dudict vestibulle, qui sera soubz ladicte voute, une balustrade de chasque costé avec sa base et son apuj conformémant à ceux de Monsieur le viguier de ceste ville, ou plus espes si ainsin est trouvé à propos par lesdicts Sieurs prieurs. Le tout sera faict réguliéremant par ledict prisfachier, et au dessus dudict balustrage y mettra deux pommes de la grosseur ordinajre et nécessaire aux deux coings et sur des pieds d'estal, le tout proportionné. Se servira ledict Queissac de toutes les pierres qu'est à présant, fera dans ledict vestibule des sièges de pierre de tailhe et tout de mesme qu'estojent auparavant. Sera faict et parachevé toute ladicte besougne et faict place nette par tout le mojs d'aoust prochain et en bon père de famille, à pajne de tous inthérets et despans. Sera faict et passé le présant prisfaict par lesdicts Sieurs audict Queissac pour et mojenant le prix et somme de cent quarante livres payables, scavoir quarante livres présantemant, réallemant et comptant, en escus blancs et autres monnoys ajant cours suivant l'ordonnance, desdicts Sieurs Mignot et Michel, et des mains dudict Michel et de l'argeant qu'il a receu des majns de ladicte confrérie, et, comptant, les a quittés et quitte avec promesse n'en fajre jamajs demande, et le restant se pajera ladicte besougne faicte et parachevée en bon père de famille, et icelle recognue, aussj à pajne de tous despans. A laquelle susdicte besougne ledict Queissac fournira touttes les pierres, chaux et sable nécessaire, et le débris luj appartiendra. Et pour ce faire les parties ont respectivement obligé, scavoir lesdicts Sieurs économe et recteurs, tous les biens, rantes et revenus de ladicte chapelle, et ledict Queissac, les siens propres, aux Cours de Soubmission de Provence au Siège d'Arles et autres. Ainsin l'ont promjs, juré et renoncé, ledict Messire Barrel ad pectu ..... Acte faict et publié dans mon estude en présance des Sieurs Pierre Vespier et Honnoré Chaix dudict Sainct Remj, tesmoings requis et soubsignés avec les parties. Barrel, chanoine Mignot Queissac Michel Combes, pbre Vespier Chaix Feautrier, notaire
Note N° : 389
Descripteur connexe de cette note : [Chapellenie Sainte Magdeleine,120]
Descripteur connexe de cette note : [chapellenie,94]
19-05-1638, Paul Bertrand, f°392 v° N°389 Immission de possession de chappellanie pour Messire François Barrel ... Messire François Barrel, chanoine de l'esglise collégialle Sainct Martin dudict Sainct Remy, lequel nous auroit présenté des procuration et bules, esmanant de l'authorité de Monseigneur l'Illustrissime et Reverendissime archevesque d'Avignon ou de son vicaire et official général, d'une chapelle soubz le tiltre Saincte Magdeleine dans la chappelle de Messieurs des Hugollens dans ladicte esglise et daté du jourd'huy .....
Note N° : 390
17-09-1639, Paul Bertrand, f°195 r° N°390 Emancipation pour Me Guillaume Barrel contre Me Jean-Pierre Barrel, son père ... personnellement estably Me Guillaume Barrel, advocat en la Cour ... lequel ... auroit humblement supplié Me Jean-Pierre Barrel, lieutenant de viguier, procureur pour le Roy audit Sainct Remy, son père ... le vouloir émanciper .....
Note N° : 391
Descripteur connexe de cette note : [canonicat,91]
03-02-1655, Jean Bertrand, f°62 r° N°391 Procuration pour Messire Charles Barrel contre Me Barrel, son père ... estably en personne, Messire Charles Barrel, pbre, docteur en Saincte Théologie, chanoine en l'esglize collégiale Sainct Martin dudict Sainct Remy, lequel ... a faict et constitué son procureur ... Monsieur Jean-Pierre Barrel, escuyer de ladicte ville .....
Note N° : 392
Descripteur connexe de cette note : [canonicat01 = doyenné,95]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat,91]
Descripteur connexe de cette note : [Crespin,460]
14-07-1656, Jean Bertrand, f°363 r° N°392 Imission de possession pour Messire Jean-François Barrel ... estant capitullerement assemblés, Messires Amédée Crespin, doyen ... Charles Barrel, docteur en Saincte Théologie ... s'est présenté ledit Messire Lachesse, procureur spéciallement fondé de Messire Jean-François Barrel par acte de Me Jean Darbie, notaire de la ville d'Aix ... lequel, ne pouvant venir en personne attendu ses indisposition, a faict et constitué ledit Messire Lachesse aux fins de se présenter aux dicts Sieurs doyen et chanoines et leur remonstrer qu'en suitte d'une résignation faicte en sa faveur d'un canonicat dans ladite esglize, par Messire Joseph Barrel, son frère, il en a obtenu les bulles et provisions soubz une simple signature de nostre Sainct père le pape, donnée à Rome le 18ème des calandes de febvrier dernier .....
Note N° : 393
Descripteur connexe de cette note : [Sade de,2]
Descripteur connexe de cette note : [Chapellenie Sainte Magdeleine,120]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat01 = doyenné,95]
Descripteur connexe de cette note : [Lagoy,73]
Descripteur connexe de cette note : [chapellenie,94]
Descripteur connexe de cette note : [Sade Marguerite de,68]
Descripteur connexe de cette note : [Forbin Jean de,75]
11-04-1661, Jean Bertrand, f°228 v° N°393 Immission de possession de chappellanie pour Messire Jean-François Barrel ... estably en personne Messire Jean-François Barrel, chanoine en l'esglise collégialle Saint Martin dudit Saint Remj, lequel ... a remonstré que par le décès de feu Messire Charles Barrel, vivant aussj prêtre et chanoine en la mesme esglise et docteur en Sainte Théologie, il a obtenu bules de l'authorité de Mgr ... Dominicus de Marinij, archevesque de la ville d'Avignon, portant collation de la chappellanie, soubz le tiltre Sainte Marie-Magdeleine, dans ladite esglise, en datte du 1er febvrier dernier ... en conséquence de la collation qui luj a esté faicte de ladite chappellanie par Mre Jean de Fourbin, seigneur de Lagoy, doyen en l'esglise Sainte Marthe de la ville de Tharascon, de ladite chappellanie dans la chappelle de Messieurs des Hugolens, fondée par Dame Bertrande d'Hugolen, en quallité d'héritier de Dame Marguerite de Sade, dame de la Barben, sa mère, juspatron de ladite chappellanie .....
Note N° : 394
Descripteur connexe de cette note : [Chabaud,228]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat01 = doyenné,95]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat,91]
Descripteur connexe de cette note : [Vincens,351]
Descripteur connexe de cette note : [Laudun de,176]
Descripteur connexe de cette note : [Crespin,460]
Descripteur connexe de cette note : [Laurens,503]
03-09-1664, Jean Bertrand, f°321 v° N°394 Immission de possession de canonicat pour Mre Jean-Pierre Barrel, chanoine ... estably en personne Mre Jean-Pierre Barrel, clerc tonsuré de la ville d'Aix, lequel a représenté à Mre Amédée Crespin, prêtre, docteur en Saincte Théologie, doyen, et à Mre Balthezard de Laudun, Cézard Vincens, François Chabaud et Reynaud Laurens, aussj prêtres et chanoines en l'esglise collégialle et parrochialle Saint Martin de cette ville ... qu'il a été pourveu d'un canonicat en cest esglise et chappitre par Mgr ... vice-légat de la ville d'Avignon par sa bulle du 23 aoust passé, sur la résignation de Mre Nicolas Lachèse, prêtre théologien, dernier et paisible possesseur dudit canonicat .....
Note N° : 395
13-04-1667, Jean Bertrand, f°166 v° N°395 Donnation pour Monsieur Me Guillaume Barrel contre le Sieur Jean-Pierre Barrel, son père ... estably en sa personne Sieur Jean-Pierre Barrel de ceste dite ville, lequel a dict et déclairé avoir intention de donner entre vifz tous et chascuns ses biens à Monsieur Me Guillaume Barrel, advocat en la Cour souveraine de Parlement de ce pays, son filz résidant en la ville d'Aix pour l'amour et affection qu'il luj porte, n'ayant aucun autre masle .....
Note N° : 396
Descripteur connexe de cette note : [canonicat,91]
08-04-1662, Jean Bertrand, f°192 r° N°396 Cession pour les pauvres de la confrérie dite de la parroisse contre les Sieurs Barrels ... establys en leurs personnes Sieur Jean-Pierre Barrel, escuyer de ceste ville et Monsieur Me Guilhaume Barrel, advocat en la Cour, père et filz, lesquels ... en exécution du testament et disposition faicte par feu Messire Charles Barrel, vivant docteur en Saincte Théologie, pénitencier du Sainct Siège, pbre et chanoine en l'esglize collégialle et chappitre Sainct Martin de ceste ville, lhors qu'il estoit en l'espédition et milice esqlésiastique et qu'il prescheoit la mission dans la ville de Limoux en Languedoc par la permission de Monseigneur l'archevesque et diocézain de ladite ville et de l'ordre de très hault et puissant prince Monseigneur de Contj, ladite disposition en datte du 29-12-1660, par luy signée et leu audit Messire les missionnères, exibée par lesdits Sieurs Barrel et parrafée au dos par moj notaire et après rettirée par iceux .....
Note N° : 398
Descripteur connexe de cette note : [orgues,329]
11-09-1662, Jean Bertrand, f°462 v° N°398 Cession pour le vénérable chappitre Sainct Martin de ceste ville contre Messieurs Barrelz, père et filz, avec fondation d'une messe pour lesdits Sieurs Barrel contre ledict chappitre ... comme soict que Messire Charles Barrel, vivant pbre, docteur en Saincte Théologie, pénitencier du Sainct Siège et chanoine en l'esglize collégialle de ceste présente ville de Sainct Remy, ayant esté employé en la mission ordonnée par Monseigneur le prince de Conty et Messeigneurs les prélats en la ville de Limoux en Languedoc, y aye presché avec tant de zelles et d'ardeur qu'il s'efforça un poulmon en preschant et moureut troys ou quatre jours après ayant faict dans le temps de sa malladie une disposition ... en datte du 19-12-1660 par laquelle ..... (réparations à l'église, payement d'un organiste et fondation d'une messe anniversaire)
Note N° : 399
Descripteur connexe de cette note : [Forbin Jean de,75]
Descripteur connexe de cette note : [Sade de,2]
Descripteur connexe de cette note : [Chapellenie Sainte Magdeleine,120]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat01 = doyenné,95]
Descripteur connexe de cette note : [Lagoy,73]
15-01-1661, AD84, 1-G-319, f°908 N°399 Présentation, par Jean de Forbin de la Barben, baron de Lagoy, doyen de l'église Sainte Marthe, prieur de Frigolet et grand archidiacre de Notre Dame de Doms et juspatron de la Chapellenie Sainte Madeleine "fondée dans la chapelle de Messieurs de Sade et des Hugolins", dans l'église de Saint Remy, de Jean-François Barrel, comme recteur. (tiré de l'inventaire Série G, Archevêché d'Avignon, tome I, page 209)
Note N° : 400
Descripteur connexe de cette note : [pigeonniers,310]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat,91]
30-12-1683, Paul Bertrand, nf° N°400 Déclaration d'abatement de pigeonier pour Me Guilhaume Barrel ... estably en sa personne, Messire Jean-François Barrel, pbrestre, docteur en Sainte Théologie, chanoine du chapitre de l'esglize collégialle Saint Martin de ceste ville de Saint Remy, pour et au nom de Monsieur Me Guilhaume Barrel, advocat en la Cour, son père, habitant en la ville d'Aix, absent, lequel Messire Barrel, pour et au nom dudit Sieur Barrel, son père, a déclairé, comme par cest acte déclaire, que de l'ordre de son dit père, il a faict abatre le pigeonier que son dit père avoit à son mas de la Glacière et réduit ledit pigeonier en chambre, n'y ayant par ainsin plus aucuns pigeons, ce qu'il a faict suivant l'option qu'il a pleu à Sa Majesté, heureusement reignant, de donner aux propriétaires desdits pigeoniers de les changer d'uzage ou de les laisser subcister en payant ce qu'il a pleu à Sa Majesté .....
Note N° : 401
12-09-1679, Paul Bertrand, nf° N°401 Désemparation pour Me Joseph Barrel contre son père ... estably en sa personne, Monsieur Me Guilhaume Barrel, advocat en la Cour, résidant en la ville d'Aix, estant à présent en ceste ville, lequel ... désirant de se descharger de la pention qu'il faict à Monsieur Me Joseph Barrel, aussy advocat en la Cour, son filz, habitant audit Aix ... a désemparé ... audit Me Barrel, son filz ... le mas et ténement que ledit Sieur Barrel, père, possède au terroir de ceste ville et cartier de la Glacière .....
Note N° : 402
Descripteur connexe de cette note : [canonicat,91]
Descripteur connexe de cette note : [Chapellenie Sainte Magdeleine,120]
13-05-1677, Paul Bertrand, f°136 v° N°402 Procuration ... estably en sa personne, Messire Jean-François Barrel, pbrestre, docteur en Sainte Théologie, chanoine en l'esglize collégialle Saint Martin de ceste ville de Saint Remy, recteur de la chappelanie Sainte Magdelene fondée en ladite esglize, lequel ... a faict et constitué son procureur ... Monsieur Me Guilhaume Barrel, son père, advocat en la Cour, rézidant à la ville d'Aix ... affin d'exiger les rentes et revenus de son canonicat et chappelanie Sainte Magdelene .....
Note N° : 403
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Augustines,242]
03-08-1680, Paul Bertrand, nf° N°403 Exploration de Soeur Magdelene Barrel ... lequel auroit mandé venir dans le parloir du dévot monastère Sainte Ursulle, soubs l'ordre refformé Saint Augustin de ceste ville de Saint Remy, Damoiselle Magdelene Barrel, fille légitime et naturelle de Monsieur Me Guilhaume Barrel, advocat en la Cour, et Damoiselle Magdelene de Ruffi, mariés de la ville d'Aix, préthandante à la vesture dans ledit monastère ..... seconde exploration: 30-08-1681, Paul Bertrand, f°338 v° profession : 31-08-1681, Paul Bertrand, f°339 v°
Note N° : 404
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Augustines,242]
31-07-1674, Paul Bertrand, f°234 v° N°404 Examen de Soeur Thérèze de Barrel ... Dames religieuses Sainte Ursulle, soubs l'ordre refformé Saint Augustin de ceste ville de Saint Remy ..... à la suite : Profession ... s'est présenté à la grille, Soeur Thérèze de Barrel, fille légitime et naturelle de Monsieur Me Guilhaume Barrel, advocat en la Cour, rézidant à la ville d'Aix, et de Dame Magdelene de Ruffi, ses père et mère .....
Note N° : 405
Descripteur connexe de cette note : [testaments,201]
Descripteur connexe de cette note : [Chapellenie N.D. du Rosaire,124]
22-08-1685, Paul Bertrand, nf° N°405 Testamant de Damoiselle Anne de Barrel ... establye en sa personne, Damoyselle Anne de Barrel, vefve du Sieur Jean Gros de Boussicaud, vivant escuyer de la ville d'Arles, laquelle ... eslizant la sépulture de son corps ... là où Monsieur Me Joseph Barrel, son nepveu et héritier soubsnommé, treuvera bon ... a fondé et fonde ... dans ladite esglize Saint Martin de ceste ville de Saint Remy et à la chapelle du Saint Rozaire, trois messes tous les mois ... pour la dottation de laquelle fondation ladite testatrice a légué et lègue audit chapitre ... la somme capitale de 300 #, portant pention de 15 # ... à condition toutes fois que si Monsieur Me Guilhaume Barrel, son frère, advocat en la Cour, ou ledit Me Joseph Barrel, son nepveu et héritier soubsnommé, ou quelque autre de sa famille ... fasse des fondations dans la mesme esglize, il leur sera permis de les unir avec la susdite soubs le tiltre de juspatronat, qui aura la nomination du recteur de ladite chapelanie et fondation unies ..... lègue ... audit Monsieur Me Guilhaume Barrel, son frère, advocat en la Cour, habitant à la ville d'Aix ..... héritier général et universel, Monsieur Me Joseph Barrel, son nepveu, aussy advocat en la Cour, à présant assisteur du consul de ladite ville d'Aix et procureur du Pays de ceste province ..... faict et publié audit Saint Remy, dans la maison dudit Me Guilhaume Barrel, à la rue du Puit de Bourrian, dans la salle haute d'icelle, présants Messire Joseph Chapus, pbrestre du lieu de Saint Chamas, cy devant curé de ceste ville ... tous habitants de ceste ville, fort ledit Messire Chapus, qui ne s'y est treuvé que par accidant .....
Note N° : 409
Descripteur connexe de cette note : [Alméran d',156]
20-07-1607, Sébastien Lyons, f°36 r° N°409 Cession et désemparation d'une terre en faveur de Damoyselle Peyronne d'Alméran, vefve à feu Michel Barrel, vivant bourgeois de ceste ville de Sainct Remy ... estably en sa personne, Jean-Pierre Barrel, bourgeois, fils et héritier à feu Michel Barrel, vivant aussi bourgeois de ceste ville de Sainct Remy, lequel ... suivant la vollonté testamentaire dudit feu Barrel, son père, et légat par luy faict en son dernier et vallable restement receu par Me Badinanc, notaire de ladite ville, les an et jours y contenu, à Damoyselle Peyronne d'Alméran, sa mère ..... (testament du 26-08-1606)
Note N° : 410
Descripteur connexe de cette note : [testaments,201]
Descripteur connexe de cette note : [Alméran d',156]
Descripteur connexe de cette note : [Camaret de,232]
26-08-1606, Pierre Badinenc, f°144 v° N°410 Testement de Sire Michel Barrel de Sainct Remy ... estably en personne Sire Michel Barrel, bourgeois de ceste ville de Sainct Remy, lequel ... eslisant ... la sépulture de son corps ... dans l'église collégiale Sainct Martin dudit Sainct Remy et au tombeau de ses père et mère et autres prédécesseurs ... lègue ..... à Damoyselle Peyronne d'Alméran, sa femme légitime ..... à Damoyselle Catherine Barrelle, sa filhe légitime et naturelle, vefve à feu Pierre de Camaret, vivant bourgeois d'Arles ..... à Soeur Marie Barrele, sa filhe légitime et naturelle, religieuse du monastère Sainte Ursulle de ladite ville ..... à Thogne Barrelle, son autre filhe légitime et naturelle ..... héritier universel, Jean-Pierre Barrel, son filz légitime et naturel et de ladite d'Alméran, sadite femme .....
Note N° : 413
Descripteur connexe de cette note : [Chabaud,228]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat01 = doyenné,95]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat,91]
Descripteur connexe de cette note : [Laget,221]
Descripteur connexe de cette note : [Mounard,350]
Descripteur connexe de cette note : [Rachet, Rachept,505]
Descripteur connexe de cette note : [Baulmes de,204]
Descripteur connexe de cette note : [Noguier,657]
Descripteur connexe de cette note : [Anthoine, Antoine,585]
Descripteur connexe de cette note : [Michaelis,821]
10-06-1637, Jean Badinenc, f°1171 r° N°413 Inmission de possession de canonicat pour Messire Charles Barrel ... estantz ... assemblés Messire Louys Michaelis, doyen, Antoine Laget, Laurens Antoine, Pierre Baume, Françoys Noguier, François Chabaud, Pierre Laget et Jacques-Pierre Mounard, chanoynes dudict chapitre ... Messire Charles Barrel de ladicte ville s'est présenté ... et ... a remonstré que, par résignation faicte par feu Messire Paul Rachet de la chanoynie qu'il possédoit en son vivant en ladicte église, il en a obtenu les bule et provisions de Mgr ... vice-légat d'Avignon ... en datte du 30 dernier et moys passé .....
Note N° : 419
Descripteur connexe de cette note : [Dallen,162]
Descripteur connexe de cette note : [Chabaud,228]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat,91]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat03,98]
Descripteur connexe de cette note : [Vincens,351]
Descripteur connexe de cette note : [Laurens,503]
Descripteur connexe de cette note : [Rasibus,717]
Descripteur connexe de cette note : [Léautaud de,546]
Descripteur connexe de cette note : [Anthoine, Antoine,585]
06-08-1669, Jean Bertrand, f°309 r° N°419 Immission de possession de Mre Jacques-Clémens de Léotaud ... par devant vénérables personnes, Mre Cézard Vincens, Guillaume d'Antoine, François Chabaud, Jean-François Barrel, Guillaume Dallen, Reynaud Laurens et Louys Rasibus, tous prêtres et chanoines dans l'église collégialle Saint Martin ... s'est présenté Mre Jacques-Clémens de Léautaud, clerc tonsuré, qui a représenté au chappitre ... que feu Mre Sébastien de Léautaud luj avoit résigné ses (canonicat), bénéfice et prébende dans ledit chappitre le 26 juillet dernier, obtenu ses bulles de Mgr le vice-légat de la ville d'Avignon ledit jour 26 .....
Note N° : 520
Descripteur connexe de cette note : [Chapelle Saint Roch des Faubourgs,289]
Descripteur connexe de cette note : [Nautet,308]
Descripteur connexe de cette note : [Dallen,162]
Descripteur connexe de cette note : [Teissier,465]
Descripteur connexe de cette note : [Blain,194]
Descripteur connexe de cette note : [Reboul,403]
Descripteur connexe de cette note : [Chanterel,648]
Descripteur connexe de cette note : [Barres, Barresse,781]
23-03-1695, Paul Bertrand, f°128 v° N°520 Prix faict d'une nouvelle sacristie pour le Chapitre Saint Martin contre Antoine Blayn et Jean Baptiste Chanterel L'an mil six cens quatre vingt quinze et le vingt trois de mars, avant midy, par devant moy, notaire royal de la ville de Saint Remy soubzigné et témoins bas nommés, establys en leur personne Messire Guilhaume Dallen et Charles Teissier, pbretres et chanoines du vénérable chapitre de l'esglize collégialle Saint Martin de ceste ville de Saint Remy, ledit Messire Dallen l'un des Sieurs administrateurs dudit chapitre, l'un et l'autre députés par le chapitre pour la passassion du présant, par délibération capitulaire d'icelluy du (date en blanc) du courant lesquels, pour et au nom dudit chapitre, ont baillé à prix faict les réparations et besognes cy après qui sont pour la construction de la nouvelle sacristie à ladite esglize suivant les ordonances randues en visite par Monseigneur l'archevesque d'Avignon qui seront cy après enregistrées, à Antoine Blayn et Jean Baptiste Chanterel, maistres maçons de ceste ville, présants, stipulants et acceptants en la qualité solidere de l'un pour l'autre et le seul pour le tout, sans division d'action ny ordre de discution. Premièrement abatront, lesdits prix fachiers toutes les architectures qui se treuvent dans les fenestres de la chapelle soubz le tiltre Saint Charles, qui est dans ladite esglize joignant le presbitaire du costé de l'évangille et après il y sera faict un contre coeur au bas de quatre pans d'auteur d'un buget de plat et la dernière filade sera d'une demi graze d'un pan et demi de largeur et trois quarts de pan d'épaisseur si mieux ledit chapitre n'aime que l'apui desdites fenestres soit de deux pièces d'un pan d'épaisseur, le tout accompagnant ou fermant les susdits quatre pans de muraille d'une vive areste à lentour des embrazemants des susdites fenestres en dehors, les quatre pans du contre coeur comme aimeront du bas de l'embrazemant des fenestres en abattant le dedans qui se treuve à présant à ladite fenestre. Plus lesdits prix fachiers fairont un bassin piere de taille en auvalle à la forme du bénitier de Nostre Dame de Pitié pour servir de lavoir, d'un pan et demy de largeur dans oeuvre et à proportion sa longueur qu'il en fournira, fairont soubstenir dans la muraille du costé de la rue, et sur ledit bassin ils y fairont un pied d'estail d'un pan ou environ d'auteur pour y prouvoir reposer le coquemard avec une niche dans la muraille d'un pan et demy largeur percée en manière que l'eau aye son conduit dans la rue. Plus lesdits prix fachiers fermeront la porte ou arcade de l'entrée de la chapelle d'un buget de plat, lequel buget sera posé sur le plan du pavé de la chapelle acompagnant la susdite closture ou muraille d'une areste vive des embrazemants qui sont à la susdite arcade, de sorte que ceste muraille soit bien unie à celle de l'esglize du costé du maistre autel, et en dedans de ceste muraille il y sera faict une armoire de six pans ou environ largeur et de la hauteur qu'on luy dira, les montants de chasque costé seront tous de taille, et seront unis et liés avec la muraille de séparation d'un buget de plat par des pièces de pierre de taille de quatre pans largeur posées une filade une l'autre non, le bas de l'armoire sera d'un buget de plat posé de sa largeur de deux pans et demy pour servir de massif, et le haut de l'armoire sera fermé par une plate bande ... en archet en cinq ou sept pièces d'un queiron ou demy buget s'il ny a pas asses d'autheur pour y placer le queiron, avec un battan pour les portes d'un tiers de pan de largeur et profondeur et en bas faira un massif de la hauteur qu'on treuvera à propos. Plus, ils fairont une porte de quatre pans largeur dans oeuvre et de huict pans et demy hauteur, avec les battans en dedans et dehors de la susdite chapelle, d'un tiers de pan de largeur et profondeur dans l'épaisseur de la muraille qui la sépare avec la sacristie de présant le bas de la porte du susdit enfoncemant sera cadeté ou bardé et les bards posés à chau et sable avec les degrés nécessaires pour descendre dans la vielle sacristie, le tout conduit non pas en belouze, les costés et le haut de la porte sera crespi, enduit et blanchi fort propremant. Plus lesdits prix fachiers répareront ou remetront les bards qui sont à présant dans la susdite chapelle hors de niveau. Plus lesdits Blayn et Chanterel transporteront l'autel de pierre de taille qui se treuve à présant dans la chapelle à l'endroit de la sacristie de présant où l'on leur dira. Plus ils couvriront, lesdits prix fachiers, la susdite chapelle qui servira de nouvelle sacristie avec des tuilles à bon mortier à chau et sable, et auparavant ils arracheront profondémant les herbes qui se treuvent au dessus, sans otter les bards, et ensuite ils rampliront tous les entre deux ou fantes des bards avec du bon mortier et avant que de garnir les serrades il donnera deus coups de marteau tout autour à l'endroit où elle se treuvera tant contre la muraille du clocher que celle de l'esglize affin que le mortier puisse faire corps ou mieux s'attacher contre les susdites murailles et celles de la hauteur d'un demy pan tout autour au dessus des tuilles proche la serrade, de plus est de pacte que lesdits prix fachiers seront tenus de donner compte du prix des tuilles qui sont sur ladite chapelle qui se treuveront en estat d'estre de nouveau employées. Lesdits prix fachiers seront tenus de fournir tous les mattériaux nécessaires pour l'acomplissemant dudit ouvrage suivant les articles cy dessus esnoncés, le chapitre demeurant tenu de fournir les ferremants qu'il y faudra, auxquelles besognes cy dessus lesdits prix fachiers travailleront dès demain pour les avoir parachevées entre icy et la feste de la Pentecoste, soubs les paines cy après et toutes les susdites besognes seront faites pour le prix en bloc de cent cinq livres payables, quarante cinq livres que lesdits prix fachiers ont receues tout présantemant, réellemant et comptant en escus blancs et autres monnoyes au veu de moy dit notaire et témoins, des mains dudit Messire Teissier qui a dict que la somme par luy payée présantemant procède du prix des mattériaux de la chapelle de Saint Roc, qui estoit abandonnée, vandue à Jean Lillemand filz, en conséquance de l'ordonnance de Monseigneur l'archevesque qui sera incérée dans le présant, lesquels mattériaux sont esté vandus cent cinquante livres en tout, autres quarante cinq livres ladite besogne achevée et receue et pour le payemant des quinze livres restantes, lesdits Sieurs chanoines ont baillé, ceddé, remis, transporté et à perpétuité désamparé, avec promesse de faire avoir, jouir et tenir demeuré de toute esviction requise envers tous qu'il apartiendra, à paine de tous despans, domages et inthérests auxdits Blayn et Chanterel, stipulants le sol et assiete où estoit ladite chapelle de Saint Roc scituée aux faux bourgs, cartier du Castel, terroir de ceste ville, contenant environ trante deux cannes carrées en tout ou environ, confrontant du levant et bise maison et cour de l'hoirie d'Antoine Nautet, du midy Marie Barresse, vefve de Jacques Reboul, du couchant le grand chemin de Nostre Dame et autres confronts plus vrays sy point en y a, avec ses entrées, issues, droits et apartenances quelconques, avec les charges que ladite assiete ou servitude pourra estre tenue envers qui de droit, dont lesdits prix fachiers en jouiront d'abord que ledit Lillemand aura prins toutes lesdites ruines de ladite esglize, tant ce qui est sur la terre que ce qui est enterré. Lesdits prix fachiers fairont place nette des ruines des susdites besognes, lesquelles ruines leur apartiendront, estant de pache qu'à défaut que lesdites besognes ne soint achevées à ladite feste de la Pentecoste prochaine, lesdits prix fachiers auront quinze livres de moins, c'est à dire que des quarante cinq livres qui leur restent deubes, il ne leur en sera payé que trante livres et les quinze livres du surplus seront rabatues à défaut d'avoir faict au susdit terme les susdites besognes, lesquelles lesdits prix fachiers fairont bien et deubemant suivant l'acte et ladite somme qui reste deube, lesdits Srs chanoines, au nom du chapitre, les payeront au susdit terme à paine respectivemant entre les parties en cas d'inobservation de tout ce que dessus, de tous dépans, domages et inthérests. Teneurs des susdites ordonnances A Monseigneur, l'Illustrissime et Reverandissime archevesque d'Avignon, supplie humblemant l'adminis-trateur du vénérable chapitre de l'esglize Saint Martin de la ville de Saint Remy vous remonstre que faict environ cinquante ans, Dieu ayant afligé en ceste ville d'une peste, les habitants d'icelle auroint ramassé diverses aumosnes pour bastir une chapelle à l'honneur de Saint Roc, laquelle auroit demeuré imparfaite faute de moyens pour l'achever et on auroit mesme prins d'autres mesures en faisant un autel fort propre à l'honneur dudit Saint dans la chapelle de Nostre Dame de Pitié qui est de la dépandance dudit chapitre et parce que ledit bastimant demeure inutile et imparfaict, le supliant auroit eu recours au Conseil de la Communauté de ceste ville pour raporter d'icelle le consantemant de vendre le fonds et mattériaux de ladite chapelle pour estre employés en des réparations utiles et nécessaires pour ladite esglize dudit chapitre et parce que vostre Excellance peut, elle seule, faire la destination des charités des fidelles, qui demeure imparfaicte, le supliant a recours à vostre Excellance pour ordonner que ladite place et mattériaux seront vandus à la diligence du supliant et délivré au plus ofrant et dernier enchérisseur et que les deniers en provenant seront employés en réparations dans ladite esglize, suivant la destination qui en sera faicte par ledit chapitre. Le supliant priera pour la conservation et prospérité de vostre Excellance. Signé Tourrel, chanoine administrateur Veu la susdite requeste et délibération du Conseil de la maison de ville, portant consantemant de vendre lesdits mattériaux et place de ladite chapelle Saint Roch, consantons qu'elle soit vandue par les supliants au plus offrant et dernier enchérisseur et leur permetons d'employer l'argent qui en proviendra aux réparations qui seront estimées estre les plus nécessaires à l'utilité de l'esglize, nonobstant et signé Archevesque d'Avignon, donné à Saint Remy en cours de visite le vingt huict octobre mil six cens nonante trois, signé Cournillon, secrétaire A Monseigneur l'Illustrissime et Révérandissime archevesque d'Avignon, supplie humblemant l'administrateur du vénérable chapitre de l'esglize collégialle Saint Martin de la ville de Saint Remy vous remontre que la sacristie de ladite esglize se treuvant placée dans une chapelle où elle ne reçoit de jour que par les fenestres de l'esglize, elle ne peut estre aucunemant fermée, ce qui est cause que les calices, vases sacrés et ornemants sont exposés à estre volés ainsin qu'il est desjà arrivé despuis quelques années et parce que joignant ladite sacristie il y a une chapelle qui prand jour sur la rue, apartenant à feu Monsieur le Marquis de Bueil, pour laquelle chapelle convertir en sacristie on en avoit receu le pouvoir dudit Sieur Marquis, ainsin qu'il conste par deux lettres, une adressante audit chapitre et l'autre à Maitre Barrel, advocat en la Cour. Ce considéré, vous plairra, Monseigneur, ordonner que ladite chapelle sera convertie en sacristie et le supliant priera Dieu pour la santé et prospérité de vostre Excellance. Signé Tourrel, chanoine administrateur Veu la susdite requeste et les lettres de consantemant dudit feu Sieur Marquis de Bueil, ensamble la nécessité de ladite sacristie avons permis et permetons auxdits Messieurs du chapitre le transport des ornemants et autres choses nécessaires pour le service divin de la chapelle ou sacristie où il se treuve présantemant dans celle dudit Sieur Marquis de Bueil et voulons qu'à l'advenir ladite sacristie soit dans ladite chapelle en faisant toutefois par ledit chapitre un service annuel et perpétuel pour l'ame dudit feu Sieur Marquis conformémant à son intention ainsin qu'il en apert par les susdites lettres, nonobstant et signé l'Archevesque d'Avignon, donné à Saint Remy en cours de visite le vingt huictiesme octobre mil six cens nonante trois, signé Cournillon, secrétaire à l'original. L'une et l'autre des susdites ordonnances, en original, exibées par ledit Messire Dallen, administrateur, qui les a à l'instant rettirées. Et pour l'observation de ce dessus, lesdites parties, chascune en ce qui les concerne, ont obligé et soubmis, scavoir, lesdits Sieurs chanoines, les biens, rantes et revenus du chapitre et lesdits Blayn et Chanterel, en la susdite qualité solidere, tous leurs biens meubles, immeubles, présant et advenir aux Cours des Submission de Provence et autres nécessaires. Ainsin l'ont promis et renoncé à tous droits contraires, requérant acte. Faict et publié audit Saint Remy, dans mon étude, présants Charles Nicolly, Me cordonier et Antoine Bourges, habitants de ceste ville, témoins requis et signés, avec lesdites parties et moy dit notaire, fort ledit Chanterel qui a dict estre illitéré. Et après que le présant a esté publié, les parties ont convenu que tous les tuilles qui se treuveront de service seront au propre desdits prix fachiers sans en compte, nonobstant ce qui est cy dessus dict qui sera de nul effect. Dallen, chanoine Teissier, chanoine Blain Nicoly Bourges Bertrand, notaire
Note N° : 610
Descripteur connexe de cette note : [Raillon,256]
Descripteur connexe de cette note : [Rue du Barry,279]
Descripteur connexe de cette note : [Porte,296]
Descripteur connexe de cette note : [Laurens,503]
Descripteur connexe de cette note : [Gérente de, Sr de la Bruyère,752]
Descripteur connexe de cette note : [Drapier,790]
Descripteur connexe de cette note : [Marin,491]
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Ursulines,244]
02-09-1647, Jean Badinenc, f°282 r° N°610 Achept de maison faict par Messire François-Gabriel de Gérente, Sieur de la Bruyère et de Cabanes ... estably personélement Me Jean-Pierre Barrel, licentié en droict de la présente ville de Sainct Remy, lequel ... au nom ... de noble Nicolas de Ferrier, Sieur de Montal de la cité d'Avignon ... a remis et transporté à Messire François-Gabriel de Gérente, sieur de la Bruyère et de Cabanes ... la maison que ledit sieur de Montal ha et qui estoyt à feu Me Laurens Drapier, docteur en droictz dudit Avignon, scituée dans la ville de Sainct Remy et à la rue dicte des Barris, confrontant du levant ladicte rue, couchant la muraille de la ville, midj maison des heoirs de Guillaume Raillon, bize maison des religieuses de Sainte Ursule de la Présentation, comme aussi le tinal que ledict sieur de Montal ha en la mesme rue avec la cuve boladoyre et la coucadoyre et tinel, confrontant du levant maison de Jean Porte, tisseur de toile, de midj maison et escurie à présent de Reynaud Marin, bize et couchant ladite rue ... pour le prix et somme de 2000# .....
Note N° : 622
Descripteur connexe de cette note : [Chabaud,228]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat01 = doyenné,95]
Descripteur connexe de cette note : [Laget,221]
Descripteur connexe de cette note : [Mounard,350]
Descripteur connexe de cette note : [Vincens,351]
Descripteur connexe de cette note : [Laudun de,176]
Descripteur connexe de cette note : [Baulmes de,204]
Descripteur connexe de cette note : [Noguier,657]
Descripteur connexe de cette note : [Passerat,408]
Descripteur connexe de cette note : [Drapier,790]
Descripteur connexe de cette note : [Cazeneuve de,792]
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Ursulines,244]
Descripteur connexe de cette note : [Villete de,218]
Descripteur connexe de cette note : [Michaelis,821]
08-02-1622, Jacques Ferré, f°57 r° N°622 Achept de maison et escourt pour les très honnorables soeurs de la congrégation de Saincte Ursule de St Remy contre le vénérable chappitre Sainct Martin pourtant descharge de pention et cappital pour ledit chappitre contre lesdites soeurs Dans une longue introduction l'acte explique que le chapitre s'est endetté à la suite des impositions exceptionnelles sur les biens taillables pour résorber les dettes de la communauté, 675 # envers Anthoine Barrel et 1676 # envers Marguerite de Caseneufve et autres. Le chapitre en souffre et décide après délibération capitulaire et autorisation de l'évêque d'Avignon de vendre "une maison escourt à luy appartenant, assiz dans ladite ville de Sainct Remy et à la rue dicte et appellée de Sainct Martin, confrontant du levant maison de Michel Passerat, du midy maison de Monsieur Me Laurent Drappier, jadis ..?.. du Séneschal au siège d'Arles, du couchant les murailles communes de ladite ville de Sainct Remy et de bize ladite rue ... des biens de la fondation d'icelluy et par conséquent franche de toutes charges de debtes et cottités de ladite communauté ... " estimée 975 # , car en mauvais état, la rente de 24 # passe en réparations."... comme appert de l'arrentement faict par ledit chappitre entre autres aux très honnorables soeurs de la congrégation des soeurs de Saincte Ursule dudit Sainct Remy, prins et rettenu par moy, dit notaire, le 16-02-1619, passé au nom de Monsieur Me Anthoine Vincens, docteur en droictz, advocat en la Cour, juge royal et ordinaire de la ville des Baux et sa baronnye, intervenant pour elles .... " . Et l'acte reprend : ... où ont estés présentz révérendes et vénérables personnes, Messieurs Me Louys Michaelis, proffesseur de Saincte Théologie, doyen, Pierre Mounard, Pierre de Vilette, Anthoine Laget, Laurens Anthoine, Pierre Baulmes, François Noguier, François Chabaud et François Bouys, docteur en Saincte Théologie, pbres et chanoines ... lesquels ... ont vendus ... aux susdites très honnorables soeurs de ladite congrégation des Soeurs de Saincte Ursule nouvellement érigée en ceste ville de Sainct Remy, scavoir Silvye de Vincens, mère supérieure d'icelle et Jeanne de Laudun ... et encore assistée du susdit Sieur Chabaud, pbre, chanoine, leur père et directeur ... la maison et escourt cy-dessus confrontée et désignée ... et a esté faicte la présente vente moyennant et parmy le prix et somme susdit de 975 # .....
Note N° : 648
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Augustines,242]
Descripteur connexe de cette note : [Grimaldy de Bueil,314]
Descripteur connexe de cette note : [André,220]
Descripteur connexe de cette note : [Bouchard,581]
18-08-1666, Jean Bertrand, f°437 v° N°648 Achept pour Me Jean André, advocat, contre Mr le marquis de Bueil ... estably en sa personne Sieur Jean-Pierre Barrel, escuyer dudit Saint Remy, procureur de Mre Anibal de Grimaldy des comtes de Bueil, marquis de Boves, Peneragues, baron de Montailleur et autres places, gentilhomme ordinaire de son altesse royalle, premier cappitaine de la cavalerie et son gouverneur de la citté et province d'Albe, tant en son propre et prins nom qu'en quallité d'héritier de feu Mre Pierre de Grimaldy de Bueil, seigneur de Mirabel, son frère, aussj gentilhomme de la chambre et cappitaine de cavalerie de son altesse royalle ... lequel ... a vendu ... à Me Jean André, advocat en la cour, habitant dudit Saint Remy ... une partie de la maison que ledit seigneur possédoit en ceste ville et rue de Saint Martin et le quartier appellé neuf et une partie de la grande basse-cour du costé du levant, séparée avec les dames religieuses Augustines et Pierre Bouchard auxquels ledit seigneur marquis a vendu les autres quartiers par actes receus par moy, dit notaire, les 8 février et 12 octobre 1663, contenant l'assiette de ladite maison 31 canes 3 pans, concistant en 4 membres hault et 3 en bas et de ladite grand basse-cour la longueur du costé du levant 18 canes 3 pans et 1/2 mennu d'assiette, le puis deumant comprins dans ladite assiette quj prendra son commencement au coing de la muraille dudit quartier neuf du costé de la bize tirant au midy et aura de longueur dudit costé du midy et long de la rue 4 canes et 1/2 pan, comprins 1 pan de la prinse de la muraille dudit quartier neuf à droict ligne et despuis ladite muraille jusques à la séparation desdites dames religieuses aussj comprins la moitié d'jcelle 4 canes 6 pans faisant au tout ladite contenance 18 canes 3 pans 2 menus, lequel quartier neuf de maison et basse-cour demeurera chargé de 34 florins de prisage ... confrontant du levant la basse-cour desdites dames religieuses séparée avec ledit seigneur marquis, du couchant et midy lesdites rue et traverse Saint Martin et de bise la portion vendue audit Bouchard par l'acte sus-énoncé. Ayant ladite vente esté faicte moyenant le prix et somme de 1537 # 3 deniers, scavoir 1500 # pour le prix de ladite maison et basse-cour et 37 # 3 deniers pour la moitié de la séparation avec lesdites dames que ledit seigneur marquis leur a payée par l'acte receu par moy dict notaire le 04-06-1664 .....
Note N° : 652
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Augustines,242]
Descripteur connexe de cette note : [fours à pain,251]
Descripteur connexe de cette note : [Grimaldy de Bueil,314]
08-02-1663, Jean Bertrand, f°50 v° N°122-1361- 27-MAI N°652 Achept pour le monastère Saint Augustin contre la dame et seigneurs de Bueil ... personnelement estably le Sieur Jean-Pierre Barrel, escuyer de ladite ville, procureur ... de Dame Magdeleine de Villemus, vefve de feu Messire Honnoré de Grimaldy, Sieur de Bueil, et de Messire Anibal de Grimaldy, Sieur de Bueil, gentilhomme ordinaire de son Altesse Royalle, premier cappitaine de la cavalerie de Savoye, marquis de Boves, Peneragne et autres places et encore de Messire Pierre de Grimaldy, baron de Mirabel et de Bueil, gentilhomme de la chambre et cappitaine de ladite cavalerie ... lequel Sieur Barrel ... a vendu ... au vénérable monastère Sainte Ursulle, soubz l'ordre refformé Saint Augustin dudit Saint Remy ... une portion de la grand maison que lesdits dame et seigneurs de Bueil, mère et enfants, possèdent dans l'enclos dudit Saint Remy et rue appellée du Puis Saint Martin, concistant aux membres suivants : En premier lieu, un membre jougnant de bize en partie lesdites dames Augustines et le premier quartier mentionné dans le canage général et régalement du prisage que lesdits dame et seigneurs de Bueil en firent fere le 8 apvril dernier et duquel a esté faict présentement lecture par moy dit notaire aux parties, lequel membre tire en longueur 2 cannes 7 pans 1/2 et de largeur 2 cannes 2 pans 1/2, comprins les prinses et au tout ce membre contient 6 cannes 6 pans 2 menus, auquel membre du costé du midy et au coin du levant y a un petit cabinet porté par 2 arcs de taille, non comprins dans ce canage mais dans celluy de la basse cour le jougnant, plus une partie de la sale quj joint la montée et jusques à droicte ligne de la muraille du membre bas où les cuves des.... estoint, tirant du midy au septantrion, laquelle sera mitoyene entre lesdits membres et ladite partie, de sorte quj aura en longueur 3 cannes 3 pans jusques au mitan de la muraille du dessoubs et de largeur 2 canes et 4 pans et par ainsj ladite partie de sale d'hault en bas et de bas en hault contiendra 8 canes 3 pans et 1/2, plus la montée quj joint ledit membre du costé de la bize tirant 1 cane 5 pans 1/2 de longueur et 1 cane 1 pan largeur, comprins les prinses quj font 1 canne 7 pans et 1 menu d'assiette, et finalement une partie de la grande basse cour jougnant du midy ladite grand rue du Puis Saint Martin, dans laquelle rue tous les membres cy dessus prendront leur entrée quj contiendra 36 canes 3 pans quj aura d'estendue, scavoir du costé de la bize à la prinse au mitan de ladite muraille du tinal, 6 canes et 1/2 pan et du costé de la rue 5 canes 4 pans 1/2 comprins 1 pan 1/2 de prinse pour la muraille du four et de longueur 6 canes 2 pans, y comprins toute l'espesseur de la muraille de la rue et 1 pan pour la prinse de la muraille de la bize, quj font au tout lesdites 36 canes 3 pans, et appartiendra auxdites dames religieuses, les tours et galeries quj se treuveront dans l'estendue des membres et cour cy-dessus, le tout de bas en hault et tous ce que dans lesdits membres, basse cour, tours et galeries se trouvent ... pour le prix et somme de 900 # .....
Note N° : 759
Descripteur connexe de cette note : [Chapelle Saint Nicolas,71]
Descripteur connexe de cette note : [Forbin Gaspard de,37]
Descripteur connexe de cette note : [Sade de,2]
Descripteur connexe de cette note : [Lagoy,73]
Descripteur connexe de cette note : [Romanin,1]
Descripteur connexe de cette note : [Astouaud,167]
Descripteur connexe de cette note : [Sade Jeanne de (dame de Murs),49]
Descripteur connexe de cette note : [Chapelle Notre Dame de Piargues,70]
Descripteur connexe de cette note : [Reboul,403]
Descripteur connexe de cette note : [couvents : Saint Paul, observantins,237]
Descripteur connexe de cette note : [Cimetières,284]
Descripteur connexe de cette note : [Dallen,162]
Descripteur connexe de cette note : [Faucher de,726]
Descripteur connexe de cette note : [Leuze de,51]
19-02-1653, Jean Badinenc, f°477 v° N°40- 354-169-GW N°759 Acte sans titre (Ordonnances de Mgr de Marinis, d'après les notes du Dr Edgar Leroy) L'an 1653 et le 19 de février après midy ... par devant moy Jean Badinenc, notaire royal et les témoins à la fin nommés Monseigneur Illustrissime et Révérendissime Dominique de Marinis, archevêque d'Avignon, a exposé comme estant arrivé en ceste ville et y faisant sa visite, il se seroit pourté aux églizes de Nostre Dame de Piargues, terroyr de Romanin et de Sainct Bounet, terroyr de Lagoy et sur les nécessités d'icelles, à la réquisition de Dame Jeanne de Sade, dame dudit Romanin et autres places, et de Me Jean-Pierre Barrel, licentié en droictz, pour et au nom du Sieur de Lagoy et autres, faict ses ordonnances. Lesquelles sa Seigneurie Illustrissime a voleu estre rédigées dans mon présent cayer pour servir et y avoir recours en cas de besoin, ce que est faict, estant de la teneur que s'en suit : La suite du texte est en latin. Nous en donnons la traduction de Marguerite-Marie Delrieux : Lorsque l'Illustrissime et Révérendissime Seigneur frère Dominique de Marinis, par la grâce de Dieu et du Saint Siège apostolique, archevêque d'Avignon, vint visiter la paroisse de son prieuré de Saint Pierre transférée dans l'église collégiale de Saint Martin de cette ville de Saint Remy, furent soumises à son illustrissime autorité les humbles supplications, d'une part de noble Jeanne de Sade, dame de Murs, Céderon et Romanin en faveur des habitants des "campagnes" que l'on appelle vulgairement "mas" et qui dépendent de la seigneurie et juridiction de Romanin et de l'église de la très bien heureuse Vierge de Piargues. De la même façon, avec la même insistance, faisait la même requête le Sieur Jean-Pierre Barrel, licencié en droit, procureur pour ce spécialement délégué par le noble seigneur Jean de Forbin de la Barben, seigneur de Lagoy, pour les paysans vivants audit terroir de Lagoy, dépendant de l'église de Saint Bonet. De même font la même demande plusieurs nobles et citoyens de Saint Remy et signent : Monsieur Maître Pierre Fauchier, conseiller du Roi très Chrétien et lieutenant de la Curie arlésienne pour les soumissions et les détails, Maître Pierre Saxi, docteur en les 2 droits, Noble Henri de Leuze et autres habitants des campagnes et biens-fonds dépendants à ce qu'ils disent de l'antique et actuellement ruinée église de Saint Nicolas qui était membre de la prévoté de Saint Paul. Ils paient sur la plus grande partie de leurs biens les dîmes au Vénérable Chapitre Métropolitain d'Avignon et les demeures des paysans sont situées au terroir et sous la seigneurie des susdits. Tous ces gens se plaignaient de ce que comme il est exigé chaque année de ces trois lieux et campagnes comme dîme environ 100 saumées de blé en plus d'une somme d'argent et autres émoluments que nous payons tous et sans qu'il manque rien chaque année, néanmoins le salut de tant d'âmes est négligé et le sacrifice divin abandonné, non seulement aux dimanches ordinaires, mais même à certaines époques aux jours de fête dans les deux dites églises de Lagoy et de Romanin, il n'est célébré aucun secours spirituel pour les âmes à part les sacrements, à cause du manque de prêtre à tel point qu'il est arrivé à plus d'un de quitter la vie et de l'avoir passée dans une profonde ignorance de tout ce qu'ils sont tenus de savoir et de croire. Après les avoir écoutés, l'Illustrissime et Révérendissime seigneur archevêque prenant la parole voulut parcourir personnellement tout le terroir en plusieurs fois et il trouva un grand nombre de domaines et de maisons rurales à une telle distance de Saint Remy qu'il leur était moralement impossible, et surtout en hiver, de recevoir les sacrements si ce n'est aux églises susdites ou de la part de prêtres députés auprès d'eux pour les leur administrer. C'est pourquoi il fit savoir au vénérable chapitre susdit aussi bien qu'au prieur desdites églises sa visite pastorale et nomma au nom de l'obéissance et de la révérence usuelle le Révérend seigneur Dominique Honorat, docteur en Sainte Théologie et chanoine de cette même église métropolitaine et qu'il assiste à cette visite au nom de ce même chapitre. Donc, le 20-02-1653, l'Illustrissime et Révérendissime susnommé, accompagné du seigneur Dominique Honorat, docteur en Sainte Théologie, chanoine et sindic de l'église métropolitaine d'Avignon, de noble Jean d'Estouard, seigneur de Murs, fils de Dame (Jeanne de Sade, dame) de Romanin, de noble Paul Geoffroy, Messire Pierre Dalen, chanoine de l'église collégiale de Saint Remy, du seigneur Pierre Saxi, docteur en droit et de Jean Badinenc, greffier en cette cause, et d'autres tant les uns familiers, les autres habitants de ces biens-fonds, se rendit dans ce terroir, et, avant tout, pour satisfaire à la demande desdits citoyens habitants les campagnes hors des terroirs de Romanin et de Lagoy qui se plaignaient comme on l'a vu plus haut. Ayant considéré les domaines et demeures susdits, il constata que étant bien éloigné de Saint Remy, ne peuvent évidemment sans grande difficulté fréquenter l'une ou l'autre des églises susmentionnées de Lagoy et Romanin et évidemment celle dont ils sont moins éloignés et quoiqu'il en soit à propos de l'antique église en ruine de Saint Nicolas, il indiqua qu'il n'était pas nécessaire pour le soutien spirituel desdites âmes de la relever mais qu'il faut s'occuper des autres susdites et c'est pourquoi il s'est rendu à cette église du vocable de Notre Dame de Piargues, faisant partie du village presque en ruine de Romanin et cette église est située hors de la limite du château de Romanin, qui, en bon état, au milieu des restes du village, sert à l'habitation du seigneur. Les habitants du village avaient voulu que soit construit une petite maison de la vieille église pour l'habitation durable du prêtre qui pourrait leur administrer tous les sacrements. Mais en réalité, l'Illustrissime (archevêque) susdit, pesant soigneusement et à propos plusieurs difficultés et particulièrement le fait qu'il n'était pas facile de trouver un prêtre d'érudition compétente qui veuille résider dans une telle solitude. En conclusion, il a paru préférable que soit proposé que le soin de ces âmes soit confié aux Pères de Saint François de l'Observance, habitants l'antique prévoté de Saint Paul, au terroir de Saint Remy. Sur ce le seigneur chanoine Honorat, déjà nommé, présenta le frère Bonaventure, gardien dudit couvent, qui fut considéré capable et digne de tout ce qui concerne cette charge. Il fut reçu par ledit Illustrissime seigneur (archevêque) qui lui enjoignit qu'au cas où à cause de maladie ou autre empêchement, il fut empêché pour quelques temps, il soit remplacé par quelqu'un du même couvent qui fut agréé par son Illustrissime seigneurie pour entendre les confessions afin que jamais ce secours ne manquât aux âmes. Il arrêta aussi la charge de ce prêtre religieux, à savoir que chaque dimanche ordinaire et jour de fête durant toute l'année qu'il se rendra à ladite église dite chapelle de Notre Dame de Piargues, qu'il y célèbre le sacrifice, entende les confessions, administre le sacrement de l'Eucharistie, qu'il fasse les prières usuelles pour annoncer les fêtes et les vigiles, qu'il enseigne tout ce qu'ils (les fidèles) doi vent savoir et croire après la messe ou autre moment plus opportun, même après le repas de midi s'il le juge bon, qu'il visite les infirmes, reçoive leurs confessions, les fortifie par le viatique et l'extrême-onction selon la nécessité. Et, à cet usage, on lui fournira des boites d'argent, dorées à l'intérieur, des bourses de soie très convenables pour porter commodément le très saint sacrement qu'il recevra de sa propre église, et il sera pourvu de boites d'étain pour conserver et transporter les huiles saintes aux malades et enfin il aura le plus grand soin pour toutes ces âmes comme doit le faire tout bon et parfait pasteur. Et bien que pour une telle charge lesdits pères ne doivent attendre de récompense que de Dieu seul, d'ailleurs comme ils sont tenus de nourrir un nouveau religieux pour cette charge, le vénérable chapitre susnommé attribura audit couvent, chaque année, 100 livres de la monnaie courante dans cette province. Alors l'Illustrissime susdit (archevêque) a déclaré que selon sa disposition et son décret, il n'a jamais eu l'intention de porter atteinte à la stabilité de la paroisse, mais il veut la laisser en toute chose dans son droit antique et dans son état et qu'il ne soit en conséquence par quelque droit que ce soit rien ne soit attribué au couvent précédemment nommé contre l'église si ce n'est cette charge demandée aux pères précités et de cette ville de Saint Remy selon le décret de son Illustrissime seigneurie tant à propos de l'église de Romanin que de celle de Lagoy. A l'avenir nul ne pourra en assumer le ministère, qu'il soit prêtre de la collégiale Saint Martin ou de la paroisse Saint Pierre, doyen, chanoines, bénéficiers, curé ou quiconque désigné par quelque nom et fonction que ce soit en rapport avec cette église. C'est ce qu'il a déclaré être extrémement incommode auxdites églises et paroisses à cause du très grand nombre des âmes, habitants la ville de Saint Remy et son terroir, qui sont en quête d'un grand nombre de messes, de prêtres pour ouïr leurs confessions. Par ailleurs, son Illustrissime seigneurie décida que tous lesdits habitants, pour les sacrements de baptême et de mariage et la publication des bans avant lesdits mariages doivent s'adresser à ladite paroisse à Saint Remy, afin que toujours il puisse être fait une relation par les chanoines, comme il se doit. Pour ce qui est de la sépulture autour de ladite église, s'il se trouve un cimetière il sera licite, pour peu qu'on l'ai fait jusqu'alors, d'enterrer les morts et un père sera député à cet effet, avec la croix et le petit vase (pour l'eau bénite) bénis par ledit chapitre. Après avoir réglé ces choses-là, Monseigneur considéra cette église, ou plutôt le petit sanctuaire construit sur les ruines d'une église plus vaste, et il vit qu'il manquait un campanile et décida d'en faire construire un pour soutenir une cloche d'un poids de 200 livres au moins. Dès que ce fut demandé, le vénérable chapitre remarqua en effet que la plupart des habitants n'assiste pas à la messe à cause de l'ignorance où ils sont de l'arrivée du prêtre. A propos de cette cloche, le noble seigneur de Murs, fils de ladite dame, promit qu'il supporterait les frais d'une autre semblable à ses dépens, au cas où elle serait soulevée (dérobée?). A l'entrée du sanctuaire, son éminence vit qu'il était envahi par l'humidité et ordonna qu'on fit un pavement de brique ou ..?.. L'autel est trop petit et pour éviter tout danger et difficulté à la célébration, il ordonna de l'agrandir jusqu'à la taille usuelle et de pourvoir une pierre sacrée décente étant donné que celle qui est en usage est trop petite et cassée. Il ordonna qu'on fit une estrade de bois car il n'y en avait pas et un coffre pour mettre les ornements à l'abri de la moisissure. A cet effet il donna l'ordre qu'il soit fait ainsi. Il n'y a pas de calice d'argent malgré les ordres donnés lors de la visite précédente. Les ornements sont vieux, sans doute une chasuble violette de camelin de soie est décente et neuve, une autre blanche neuve avec son amict et plusieurs autres chasubles qui ne conviennent pas du tout, en fustaine et une autre blanche en plus mauvais état. Que l'on se procure deux autres chasubles, une noire pour les défunts et une autre blanche qui, si elle a son amict rouge, il ne sera pas nécessaire d'en faire faire une autre rouge. Ensuite il y a 2 corporaux de bonne soie et 2 voiles pour essuyer le calice, l'un rouge et l'autre blanc. Que l'on fasse une "chasuble" pour les hosties et des purificatoirs pour essuyer le calice et des serviettes pour essuyer les mains du célébrant, des cruchons (burettes) et une boite d'étain. Il faut refaire la fenêtre du fond car il est impossible de célébrer quand le vent souffle. Le lendemain, avant de déjeuner, l'Illustrissime archevêque, accompagné de ses familiers et de quelques citoyens de Saint Remy, se mit en route ainsi que le Révérend susdit seigneur Dominique Honorat, chanoine de l'église métropolitaine d'Avignon, et désigné par ce même vénérable chapitre pour assister l'archevêque ; et tous ensemble ils arrivèrent à cette église ou chapelle de Saint Bonet située dans les ruines de l'antique village de Lagoy. Et dès que Monseigneur fut entré, il fut accueilli par le discours dudit chanoine Honorat et dès qu'il eut fini de parler, le chapelain de sa Grandeur célébra la messe devant sa Grandeur et ensuite il examina l'autel, qu'il trouva absolument indécemment orné : en guise de devant d'autel, rien qu'un ornement usé, sale et on ne peut plus vieux. Il ordonna qu'on fasse un devant d'autel convenable, une aube, au moins deux chasubles, une noire et l'autre violette, un amict de soie verte, plus une blanche avec son amict rouge, une plateforme de bois, le pavement de l'église est défoncé de tout côté ce qui est insalubre, à peu près à l'état de ruine, doit être refait. Il faut faire une cloche d'un poids de 200 livres et il n'y a pas là danger de vol, car c'est là que se trouve le château du seigneur de Lagoy et plusieurs maisons contiguës. Que l'on se procure une pierre sacrée décente, une croix, un petit vase pour l'eau bénite pour accompagner les morts, car cette église est en grande dévotion dans le voisinage et de toutes parts les gens viennent auprès de ce Saint Bonet qui fut autrefois évêque de Clermont en Auvergne, et Dieu a continuellement accordé à son mérite l'accomplissement de miracles, surtout aux invalides, à ceux qui, par une chute ou quelque autre malheur, souffrent de la fracture des membres. Les parents amènent à son autel les petits enfants qui languissent sans force et tout aussitôt ils entrent en convalescence et changent leur vie pour une meilleure. Pour encourager cette prière et pour veiller au salut des âmes qui dépendent tant de cette église que de l'église Saint Nicolas susnommée dont les terres sont plus proches d'ici que de l'église de Romanin, le Révérendissime archevêque ajouta qu'il fallait construire une petite maison pour un prêtre afin qu'il résidat tout près afin d'écarter tout danger et péril de vol, puisqu'il y a des habitationss tout autour, et il indiqua tout ce qui devait être fait pour les âmes de la même façon que nous avons déjà dit pour Romanin. Il décida que le vénérable chapitre pourvoirait pour l'administration des sacrements de pénitence, eucharistie et extrême-onction un prêtre non parmi ceux de Saint Remy comme plus haut, mais il indiqua qu'il serait plus souhaitable que la proposition soit faite aux Pères Réformés de la très Sainte Trinité pour le Rachat des Captifs qui habitent au foubourg de Saint Remy pour le soin de cette église et des âmes de ce lieu. Ledit Seigneur chanoine Honorat présenta à sa Grandeur le Révérend Père Gabriel, prêtre dudit couvent qui fut déclaré idoine par ledit Illustrissime Seigneur qui (ordonna) au vénérable chapitre de donner tous ses soins pour le salut des âmes et tout le nécessaire pour administrer lesdits sacrements et de procéder comme il a été prescrit pour l'église de Romanin. De la même façon l'Illustrissime (archevêque) a déclaré qu'il n'avait pas l'intention par cet acte de créer une nouvelle paroisse ni d'accorder à cette église quelque droit, si ce n'est ce que l'antique coutume a laissé à ses ministres et chaque année, de la même façon, aux Pères ou au couvent susdits, le vénérable chapitre donnera pour ce service 100 livres de la monnaie courante en cette province. Et pour l'exécution desdits décrets faits dans les deux dites visite, le très Illustrissime archevêque fixa au vénérable chapitre d'Avignon 6 mois à compter d'aujoud'hui sous peine de séquestration des bénéfices. Et pour qu'il n'y ait pas la moindre confusion, l'Illustrissime archevêque a ordonné aux Pères susdits qui doivent servir ces deux églises que soit consigné sur une feuille sur laquelle seront notés les domaines. De retour à Saint Remy, l'Illustrissime (archevêque) reçut Messire Antoine Reboul, prêtre, maître d'école en cette ville qui dit avoir assuré le service de l'église de Romanin 6 mois et 7 jours, envoyé par le chapitre d'Avignon et que là, les dimanches il a célébré les saints mystères sans recevoir la paie promise. Ensuite les fermiers dudit chapitre dirent qu'ils avaient payé par anticipation le chapelain mandataire et qu'ils ne sont pas tenus de payer une nouvelle somme. D'autre part ledit Messire Honorat dit que le chapitre ne devait rien d'autre que la ferme. Monseigneur voyant qu'on faisait tort à ce bon prêtre, qui n'avait pas ménagé sa peine dans son office et qui était de parfaite bonne foi et qui ne pouvait exigé son salaire que de ceux par qui il avait été engagé, décida que ledit chapitre paie son dû sous 15 jours et sous peine de séquestration des revenus, pour solde de toute la dette et des frais. Signé : frère Dominique, archevêque d'Avignon Le texte se poursuit alors en français : Et ainsi que dessus a été procédé par Monseigneur Illustrissime archevêque sursigné, en présence de Messire Jean Dalen, chanoine, et Messire Laurens Thergier, prestre de Vaulréas au Comté de Venisse, témoins requis et soubsignés avec moy notaire et greffier de mondit Seigneur. Signé : Dallen L.Thergier et Badinenc, notaire
Note N° : 788
Descripteur connexe de cette note : [Dallen,162]
Descripteur connexe de cette note : [Chabaud,228]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat01 = doyenné,95]
Descripteur connexe de cette note : [bénéfice,93]
Descripteur connexe de cette note : [Vincens,351]
Descripteur connexe de cette note : [Tourrel,180]
Descripteur connexe de cette note : [Rasibus,717]
Descripteur connexe de cette note : [Pellestord,358]
Descripteur connexe de cette note : [Lubières de,149]
Descripteur connexe de cette note : [Esclangon,824]
Descripteur connexe de cette note : [Teissère,823]
19-01-1696, Jacques Rouget, f°636 r° N°73- 792- 8-GW N°788 Mise de pocession d'un béneffice pour Messire Jean Esclangon ... se sont assemblés ... Messire Sauveur de Benault de Lubières, doyen, Messires François Chabaud, Guilhaume Dallen, Louis Razibus, Jean-Pierre Barrel, Joseph Tourrel, Anthoine Teissère et Joseph Vincens, tous pbre et chanoynes vocaux. Monsieur le doyen auroit représanté audit chappitre que Messire Jean Esclangon, pbre de la ville de Cisteron et diocèze, seroit venu enssuitte de la nomination dont ledit chappitre l'avoit honnoré d'une place et bénéfficiature dudit chappitre vaquante par la mort de Messire Luc Pellestord, dernier pocesseur de ladite place ou bénefficiature, seroit venu pour remercier ledit chappitre de l'honneur qu'on luj avoit fait et ... qu'il soit mis en pocession, sur quoy .....
Note N° : 798
Descripteur connexe de cette note : [Forbin Jean de,75]
Descripteur connexe de cette note : [Sade de,2]
Descripteur connexe de cette note : [Chapellenie Sainte Magdeleine,120]
Descripteur connexe de cette note : [Lagoy,73]
Descripteur connexe de cette note : [Sade Marguerite de,68]
12-02-1651, Paul Bertrand, f°323 v° N°84- 886- 11-GW N°798 Immission de possession de chappelanie pour Messire Charles Barrel ... estably en personne Messire Charles Barrel, prêtre et chanoine en l'esglise collégialle Saint Martin dudit Saint Remy et docteur en Sainte Théologie, lequel, ayant la présence de Messire Nicolas Lachèse ... luj a représenté avoir obtenu bule de l'authorité de Messire Louys-Marie de Suarès ... protonotaire apostolic, prévost de l'esglise métropolitaine d'Avignon, vicaire général et official de Mgr ... Dominique de Marinij, archevesque dudit Avignon, portant procuration et investiture de la chappelanie perpétuelle Sainte Marie-Magdeleine, érigée dans ladite esglise et dans la chapelle de Messieurs des Hugolens, fondée par Dame Bertrande Hugolen, vacquante par le décès de Messire François Barrel, chanoine en ladite esglise, ensuitte des procurations faictes en faveur dudit Messire Barrel par Messires Jacques et Jean de Forbin, seigneurs de la Barben et de Lagoy, en qualité d'héritiers d'Illustre Dame Marguerite de Sade, leur mère, juspatron de ladite chappellanie .....
Note N° : 860
Descripteur connexe de cette note : [Mont de Piété,712]
Descripteur connexe de cette note : [Crespin,460]
Descripteur connexe de cette note : [Nautet,308]
Descripteur connexe de cette note : [Sade Joseph (2) de,117]
Descripteur connexe de cette note : [canonicat01 = doyenné,95]
Descripteur connexe de cette note : [Lambert,315]
Descripteur connexe de cette note : [Expilly,203]
Descripteur connexe de cette note : [Gros,339]
Descripteur connexe de cette note : [Drac,340]
Descripteur connexe de cette note : [Laget,221]
Descripteur connexe de cette note : [Vincens,351]
Descripteur connexe de cette note : [André,220]
Descripteur connexe de cette note : [Dallen,162]
Descripteur connexe de cette note : [Gorgonier,361]
26-05-1675, Antoine Rouget, f°158 r° N°860 Fondation et donnation faicte par plusieurs personnes d'un et autre sexe (Mont de Piété) ... establys en leurs personnes Messire Amédée Crespin, pbre, docteur en Saincte Théologie et doyen en l'esglize collégialle Sainct Martin de ladicte ville, Messieurs Cézard Vincens, Guilhaume d'Anthoine, François Chabaud, Jean-François Barrel, Reynaud Laurens, Louis Razibus, Pierre Barrel, Jacques-Clémens Léotaud, aussj pbre et chanoines en ladicte esglize, Louis Collonia, aussj pbre et bénefficier en la mesme esglize, Messire Pierre Dallen aussj pbre et cy-devant chanoyne en ladicte esglize, nobles Joseph de Sade, Sr de Beauchans, François d'Alméran, Jean de Roustargues, sieur du Baron et de Sainct Vincens, Mestre Denis Drac, François Paris de Léautaud, advocatz en la Cour, Messire François Rachet, Jean Mignot, docteur en médecine, Sieurs Sébastien Perriat, Pierre Chabran, André Rouget, Claude Dallen, Anthoine Laget, Balthezard Tourrel, André Mignot, Barthellemy Mignot, Jacques Feautrier, Jean Danict, bourgeois, Anthoine Dallen, Me appoticaire, Honnoré Chaix, Anthoine Lambert, Pierre Chaneau, marchandz, Jacques Escarron, Jean Pétouin, mestre cordonnier, Jean Mauron, Me menuizier, moy notaire, Dames Catherine de Sainct Siergues, femme de noble François d'Alméran, Louise de Sade, femme de noble Jean de Roustargues, Sr du Baron et de Sainct Vincens, Damoyselle Pierre d'Alméran, vefve de feu Sieur Juillien Tourrel, Catherine de Leuze, femme de Sr André Rouget, Marye de Lachaux, femme de Sr Anthoine Laget, Marye d'Alméran, Françoise d'Archimbaud, vefve de Sr Jean d'André, Pierre Rougonne, vefve de Sr Pol André, Honnorade d'André, vefve à feu Monsieur Me Louis Drac, juge royal de ceste ville, Marye Dallen, femme de Sr Balthezard Tourrel, Marye Archimbaude, Grassie de Baulme, vefve de Sr Jean Mignot, Honnorade Mignot, vefve d'Anthoine Nautet, Marguerite de Leuze, vefve de Sr Jean Dallen, Marguerite Journette, femme de Sr André Mignot, Marthe Quenine, femme de moy notaire, Gracye Dallen, Jeanne Dallen, femme de Sr Anthoine Dallen, Me appoticaire, Anne Nautette, vefve de Jacques Michel, Marthe Fabresse, vefve, Catherine Isouarde, femme de Pierre Gorgonier, Blanche Espellide, vefve de Pellegrin Rachet, Louise Grosse, femme de Juillien Jaubert, Lucresse Lougine, vefve, Blanche Espellide, Pierre Navarette, vefve d'Anthoine Pellissier, et Anne Alière, vefve, lesquelles personnes ..... scachant qu'il y a dans ceste ville une compagnie de Dames de la Charité, lesquelles s'ocupent à secourir les personnes malades et à prester d'argeant sur de gaiges aux habitans de ladicte ville quj en ont bezoing et ne pouvant ignorer que pour faire des sortes de bonnes oeuvres, il faut que ceste compagnie aye quelques fonds concidérables, elles, dézirant de concourir de leur cousté au subcès de ce sainct établissemant, voullans donner à Jésus Crist des marques de leurdict amour au peuple de ceste ville de ladicte charittés et dézirantz pour leurs pêchés de satisfaire la Justice de Dieu en luj donnant partie du bien qu'ilz ont receue de Sa Divine Bonté, ses personnes susdictes ont par le présant donné et donnent à ladicte compagnie par donnation que ce dict estre faicte entre vifz et à jamais irrévocable pour eux et les siens les sommes suivantes et exprimées pour chascun, pour estre payées ainsin qu'est cy-apprès déclairé conformément au sentimant des donnateurs et donnatrices : - et premiérement ledict Messire Crespin, doyen, la somme de 200 livres payables après son décès et pendant sa vie la pansion de 10 livres toutes les années, ledict Messire Vincens, chanoyne ... etc..... Faict et publié audict Sainct Remj et dans l'esglize collégialle Sainct Martin, en présance de tous lesdicts donnateurs et donnatrices .....
Note N° : 882
Descripteur connexe de cette note : [Chapelle Saint Roch des Faubourgs,289]
Descripteur connexe de cette note : [Hôpital,295]
Descripteur connexe de cette note : [glacières,309]
Descripteur connexe de cette note : [Roy, Rey, Reine,372]
09-09-1697, AC, FF 24, liasse de 211 feuillets N°882 Archives communales de Saint Remy de Provence Extraict de verbal de deffant faict par Monsieur le Général Paiyan, commissaire pour les Sieurs Maire, consuls et Communauté de Saint Remy contre Maitre Joseph Barrel advocat en la Cour, le 9 7bre 1697. Et ce fait disons que si on veut agrandir ledit hospital, il nous paroist par la scituation du lieu que cet agrandissement ne peut estre fait que dans les fausses brayes des costés du levant et couchant à fin de conserver l'aspect du midy par derrière. Et tout de suite est la nouvelle porte ouverte aux murs de ladite ville par ledit Maistre Barrel de la hauteur et largeur cy devant descrite ayant au midy les fausses brayes et la propriété dite des fossés apartenant à la Chapelle des pénitens noirs que nous avons trouvée crusée aux costés du levant et du couchant et la terre transportée au milieu dudit terrain pour l'unir à celluy des fausses brayes qui font fasse à ladite nouvelle porte. Nous ayant appareu par quelques racines qu'il y pouvoit avoir eu quelques arbres, comme encores avons remarqué que depuis le coin dudit hospital jusques à la première tour, c'est le véritable aspect du midy et de ladite tour qui est vis à vis l'endroit où estoit autrefois la Chapelle de Saint Roc et à présant une glacière est encore à l'aspect du midy déclinant au levant. Les avant murs ou fausses brayes depuis ledit coin de l'hospital jusques à la porte dite de Nostre Dame contiennent cent quarante une cannes ainsi qu'il a esté énoncé et décrit cy dessus par le mesurage de Rey arpenteur .....